• Non Stop People
    est disponible sur
  • Canalsat46
  • Free86
  • Orange84
Politique

Eric Dupond-Moretti réagit à la polémique face aux écologistes

Eric Dupond-Moretti réagit à la polémique face aux écologistes
  • A-
  • A+
Partager Google+

Lors de sa venue aux Journées d'été des écologistes ce samedi 22 août, Eric Dupond-Moretti s'est défendu après la polémique sur sa préface dans un livre sur la chasse. Non Stop People vous en dit plus.

La venue d'Eric Dupond-Moretti aux journées d'été d’Europe Écologie Les Verts, ce samedi 22 août à Pantin, était très attendue. Déjà accusé de sexisme, le ministre de la Justice a attiré la colère du parti écologiste avec sa préface polémique dans le livre "Un chasseur à la campagne". Dans son texte écrit avant qu'il n'arrive au gouvernement, l'ancien avocat avait dénoncé les "ayatollahs de l’écologie", et décrit certains défenseurs de la cause animale comme des "illuminés" et d’"intégristes". L'accueil d'Eric Dupond-Moretti n'a donc pas été chaleureuse. "Venu pour débattre", le Garde des sceaux a tenu à s'expliquer pendant trente minutes sur son rapport avec la chasse, l’écologie, ainsi que les violences faites aux femmes. 

"Mes propos visent les extrémistes. Je ne les aime pas. Des extrémistes, il y en a partout, il y en a aussi chez les chasseurs. Si je suis ici, c’est parce que je pense que vous n’êtes pas des Ayatollahs. Je vous demande de lire cette préface. Je comprends que vous ayez été blessés. J’ai fait le dos rond, j’ai laissé passer le buzz. J’ai attendu de venir ici pour vous répondre", s'est-il défendu. Sur le terme "ayatollahs", Eric Dupond-Moretti s'est expliqué : "Je me suis inspiré d'une des figures tutélaires de l'écologie, monsieur Noël Mamère, qui a dit qu'il n'était pas un ayatollah vert, qu'il pratiquait la chasse et la corrida avec modération". Passionné par la chasse qu'il a défendu, Eric Dupond-Moretti s'est toutefois opposé à "la chasse à la glu". 

Des mesures pour lutter contre les féminicides

Accueilli par plusieurs féministes brandissant des pancartes tel que "ministre du sexisme" ou "le pouvoir me fait bander", Eric Dupond-Moretti visé pour ses déclarations jugées sexistes, a tenu à mettre les choses au clair : "J’ai dit que le mouvement metoo allait libérer la parole des femmes et que c’était positif. J’ai demandé que les femmes soient mieux accueillies par la police quand elles viennent porter plainte pour violences conjugales, j’ai même dit que les salauds devaient être condamnés". Concernant la lutte contre les féminicides, le ministre de la Justice a annoncé des "premières mesures" prochainement. 

 

 

 

Par Marie Merlet

Réagissez à l'actu people
Fil d'infos
People Tweet
  • 25 oct Selena Gomez @selenagomez
    RT @WhenWeAllVote: Co-Chair @SelenaGomez has her #IVoted sticker! 🇺🇸 Make a plan to vote early and get yours: https://t.co/0mKOgXeFxI htt…
    Détails
  • 24 oct Kev Adams @kevadamsss
    @MaevaIKA tellement 🤣
    Détails
  • 24 oct Kev Adams @kevadamsss
    @S4Eden 🤣🤣🤣
    Détails