Politique

Eric Zemmour : 10 000 euros d’amende requis pour ses propos anti-musulmans

Eric Zemmour : 10 000 euros d’amende requis pour ses propos anti-musulmans
(c) Maxppp
  • A-
  • A+

Le parquet de Paris a requis vendredi une peine de 10 000 euros d’amende contre Eric Zemmour. Le polémiste est poursuivi pour provocation à la haine envers les musulmans après des propos tenus dans le journal italien Corriere Della Sera en octobre 2014.

A l’image de Dieudonné, Eric Zemmour passe un certain temps au tribunal ces derniers mois. En juin dernier, le polémiste avait déjà été condamné à 5 000 euros d’amende par le tribunal correctionnel de Paris. Un verdict faisant suite aux propos qu’il avait tenu dans une chronique en mai 2014 : "Les Normands, les Huns, les Arabes, les grandes invasions d'après la chute de Rome sont désormais remplacés par les bandes de Tchétchènes, de Roms, de Kosovars, de Maghrébins, d'Africains qui dévalisent, violentent ou dépouillent" avait alors affirmé celui qui est "juste un beauf" selon Sophia Aram. Considérant que ces propos tenaient de l’incitation à la haine raciale, le tribunal, saisi par la Conseil Représentatif des Associations Noires de France (CRAN), avait statué en la défaveur d’Eric Zemmour.

"Nous nous dirigeons vers le chaos"

Mais les ennuis judiciaires de l’ancien chroniqueur d’On n’est pas couché ne se sont pas arrêtés là. Vendredi, le parquet de Paris a en effet de nouveau requis 10 000 euros d’amende contre lui après des propos tenus en octobre 2014 dans les colonnes du quotidien italien Corriere Della Sera. Eric Zemmour y déclarait : "Je pense que nous nous dirigeons vers le chaos. Cette situation de peuple dans le peuple, des musulmans dans le peuple français, nous conduira au chaos et à la guerre civile. Des millions de personnes vivent ici, en France, mais ne veulent pas vivre à la française".

La procureur de la République, Annabelle Philippe, a estimé dans son réquisitoire que l'acolyte d'Eric Naulleau avait tenu des propos "stigmatisants", "sans nuance", visant "l’ensemble de la communauté musulmane" et ayant "pour objet principal d’opposer les musulmans et les Français". Présent pendant l’audience, Eric Zemmour a lui considéré à la barre qu’il parlait en l’espèce de "musulmans en banlieue qui s’organisent et qui sont en voie de sécession". Le jugement du tribunal correctionnel de Paris devrait être rendu dans quelques semaines.

Réagissez à l'actu people
Fil d'infos
People Tweet
  • 04 déc Paris Hilton @ParisHilton

    #Mood ✨🦄✨ https://t.co/9iB223FONu

    Détails
  • 04 déc Bruno Mars @BrunoMars

    Saturday https://t.co/2W5vQSTKGZ

    Détails
  • 04 déc Kev Adams @kevadamsss

    RT @uniFrance: + grosse sortie pour un film en FR en #Chine, @AladinLeFilm cumule 2,3 M€ de recettes en 10j (= 600.000 entrées) @PatheIntsa…

    Détails