• Non Stop People
    est disponible sur
  • Canalsat46
  • Free86
  • Orange84
Politique

Eric Zemmour : Sa comdamnation est tombée !

Partager Google+
   / 5  
Eric Zemmour, journaliste controversé
1
Eric Zemmour, journaliste controversé
Eric Zemmour (d) aux côtés d'Eric Naulleau (g), son partenaire sur France 2, puis sur Paris Premiere
2
Eric Zemmour (d) aux côtés d'Eric Naulleau (g), son partenaire sur France 2, puis sur Paris Premiere
Eric Zemmour, auteur du livre
3
Eric Zemmour, auteur du livre "Le Suicide Français"
Eric Zemmour a séduit de nombreux français avec son livre, malgré la polémique
4
Eric Zemmour a séduit de nombreux français avec son livre, malgré la polémique
Eric Zemmour aux côtés du Maire de Beziers, Robert Menard
5
Eric Zemmour aux côtés du Maire de Beziers, Robert Menard
  • A-
  • A+

En 2014, Eric Zemmour démontrait la présence de "bandes de Tchétchènes, de Roms, de Kosovars, de Maghrébins, d'Africains" qui, selon lui, "dévalisent, violentent ou dépouillent" dans une chronique tenue sur RTL. Pour ces propos, le polémiste a été poursuivi ce mercredi devant le Tribunal correctionnel de Paris.

L'année dernière, la chaîne i-Télé décidait de se séparer d'Eric Zemmour suite aux nombreuses polémiques dont il faisait l'objet. C'est d'ailleurs pour l'une de ses déclarations que le polémiste est aujourd'hui poursuivi par le Tribunal correctionnel de Paris. En effet, en mai 2014, lors d'une chronique, il déclarait : "Les Normands, les Huns, les Arabes, les grandes invasions d'après la chute de Rome sont désormais remplacés par les bandes de Tchétchènes, de Roms, de Kosovars, de Maghrébins, d'Africains qui dévalisent, violentent ou dépouillent".

Du côté de la défense d'Eric Zemmour, Olivier Pardo, son avocat, affirme que son client "n'a fait que reprendre le constat de l'Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales (ONDRP). On interdit à un journaliste de décrire le réel, de diffuser une information donnée par un organisme d’État, c'est gravissime, cela va au-delà de l'entrave à la liberté d'expression, il s'agit de la liberté d'informer" déplore-t-il.

Pourtant, l'observatoire se défend formellement d'avoir établi un tel constat. S'il publie effectivement des statistiques sur la délinquance en dissociant les Français et les étrangers, "la notion de bandes n'existe pas" précise Cristophe Soullez, directeur de l'observatoire : "Des études sur les mis en cause dans les vols ont été faites en fonction des nationalités, mais pas des origines" insiste-t-il.

Souvenez-vous de la polémique qu'avait provoqué Robert Ménard et son utilisation de statistiques ethniques !

"Il est déterminant d'agir et de limiter ses interventions"

Considérant que ces propos incitent à la haine raciale, le journaliste a été jugé ce mercredi et la sentence fut plutôt lourde. Il vient d'être condamné à payer 5 000 euros d'amende. Saisis par le CRAN, le Conseil Représentatif des Associations Noires de France qui y dénonçait le "délire xénophobe" de l'ancien chroniqueur d'On n'est pas couché, l'accusation a été également soutenue par le MRAP (Mouvement contre le racisme et pour l'amitié entre les peuples) et la Licra (La Ligue internationale contre le racisme et l'antisémitisme). "Il est déterminant d'agir et de limiter ses interventions. D'ailleurs, ces actions font leur œuvre, il s'exprime beaucoup moins" s'est réjoui Alain Tamegnon Hazoume, l'avocat du Cran, faisant référence à l'éviction du polémiste de la chaîne i-Télé.

Réagissez à l'actu people
Fil d'infos
People Tweet
  • 14 déc KATY PERRY @katyperry
    @markthekatycat music lovers existed before socials
    Détails
  • 14 déc KATY PERRY @katyperry
    @sofifii it was a draft and my finger slipped
    Détails
  • 14 déc KATY PERRY @katyperry
    i can’t wait till instagram culture is over so we can all be ourselves again
    Détails