Politique

Felipe VI est aussi roi de Corse !

Felipe VI est aussi roi de Corse !
  • A-
  • A+

Depuis jeudi, Felipe VI est officiellement le nouveau roi d’Espagne. Mais l’accession au trône s’accompagne également de nombreux titres symboliques, parmi lesquels ceux de roi de Jérusalem, archiduc d’Autriche…et même roi de Corse.

Jeudi, le prince Felipe est officiellement devenu le roi Felipe VI, en Espagne, après avoir prêté serment au Congrès, à Madrid. Une cérémonie couronnée de succès, que le nouveau roi a passé auprès de son épouse, Letizia Ortiz. En devenant roi d’Espagne, Felipe VI a également hérité de nombreux autres titres, purement symboliques. Il n’est pas surprenant de voir que Felipe VI est également de Castille, de León, d'Aragon, de Navarre, de Grenade, de Tolède, de Valence, de Galice, de Majorque, de Minorque, de Séville, de Cordoue, de Murcie, de Jaén ou encore des îles Canaries.

ROI DE CORSE GRÂCE À CHARLES QUINT

Plus surprenant, Felipe VI est roi de Jérusalem, archiduc d'Autriche, duc de Bourgogne, duc d'Athènes, comte du Roussillon, comte du Haut-Rhin et même Roi de Corse ! Comment expliquer tous ces titres en France ? Europe 1 a donné la réponse, jeudi soir : « Felipe est issu d’une longue dynastie de familles royales et nobles. Il descend directement de Louis XIV, mais aussi de la dynastie des Habsbourg, qui ont régné sur l’empire austro-hongrois et qui lui ont transmis tous les titres accumulés pendant des siècles. Ainsi, c'est son ancêtre Charles Quint qui lui a donné celui de roi de Corse. » Si Felipe VI a le titre de roi de Corse, il ne peut pas prétendre régner sur l’Île de Beauté.

FRANÇOIS HOLLANDE PEUT DORMIR TRANQUILLE

« Ces titres ne correspondent à rien de concret. Cela fait simplement partie du prestige d’un souverain, un peu comme la couronne, le sceptre et le trône », a expliqué Franck Ferrand, animateur de l’émission « Au cœur de l’histoire », sur Europe 1. Pour la Constitution espagnole, Felipe VI est uniquement roi d’Espagne, tous les autres titres – aussi prestigieux soient-ils – étant symboliques. « Felipe VI ne peut pas décrocher son téléphone et dire à François Hollande : "J’aimerais que l’on se rencontre parce que le Roussillon est en balance et j’aimerais que l’on renégocie cette affaire" », s’est amusé Benoît Pellistrandi, historien spécialiste de l’Espagne, sur Europe 1.

Par Simon Bardet

Réagissez à l'actu people
Fil d'infos
People Tweet
  • 10 déc Gad Elmaleh @gadelmaleh

    Thank you @rihanna You r a princess🙏❤️🙏

    Détails
  • 10 déc Cyril Hanouna @Cyrilhanouna

    RT @malaisetele: https://t.co/zSnImhPnhy

    Détails
  • 10 déc Paris Hilton @ParisHilton

    #SexKittens ✨🐱🐱🐱✨ https://t.co/xuA2wdP8Nw

    Détails