• Non Stop People
    est disponible sur
  • Canalsat46
  • Free86
  • Orange84
Politique

François Asselineau mis en examen pour agressions sexuelles

François Asselineau mis en examen pour agressions sexuelles
  • A-
  • A+
Partager Google+

Depuis mercredi 3 février, François Asselineau est dans la tourmente. L'homme politique a été mis en examen pour harcèlement et agressions sexuelles.

Après Marilyn Manson, une autre personnalité vient d'être accusé d'agressions sexuelles. Le 15 mai dernier, le parquet de Paris avait ouvert une enquête après deux plaintes déposées contre François Asselineau pour harcèlement et agressions sexuelles. Il avait tenté de se défendre en déclarant que ces accusations n'étaient que des "calomnies". Durant sa garde à vue, le candidat à l'élection présidentielle de 2022 a été confronté à ces deux plaignants qui ont maintenu leur version des faits. Après deux jours d'enquête, il vient d'être mis en examen ce vendredi 5 février pour "harcèlement moral", "harcèlement sexuel" et "agressions sexuelles par personne ayant autorité et intimidation d'une victime".

l'homme politique nie les faits 

Son avocat, Pierre Darkanian a fait savoir à l'Agence France-Presse que François Asselineau contestait une nouvelle fois ces accusations. "M. Asselineau conteste catégoriquement les accusations qui reposent sur une enquête menée exclusivement à charge. Les accusations dont il s’agit ont été portées par deux anciens employés de l’UPR, dont les plus graves constituent de prétendus baisers volés".
Ce dernier a ensuite ajouté : "M. Asselineau déplore qu’une fois encore le tribunal médiatique bafoue la présomption d’innocence, conditionne le traitement judiciaire de l’affaire et instaure un climat de suspicion et un régime discriminatoire à l’encontre de certaines personnalités publiques". Une défense qui fait écho à celle de l'entourage du président de l'UPR qui avait déjà démenti les faits mercredi soir qui selon eux :"pour l’essentiel, allèguent des faits qui auraient prétendument eu lieu avant même leur embauche, concomitamment à une tentative de prise de contrôle de l’UPR par une poignée d’adhérents".

Par J.F.

Réagissez à l'actu people
Fil d'infos
People Tweet
Les plus lus
Top people

The best of vidéo people