Politique

François Hollande blessé par Valérie Trierweiler

François Hollande blessé par Valérie Trierweiler
  • A-
  • A+

Dans un entretien exclusif au Nouvel Observateur, François Hollande évoque le livre de Valérie Trierweiler, « Merci pour ce moment ». Le président de la République n’a pas du tout digéré le passage sur les « sans-dents », et s’il avoue traverser une période difficile, il refuse de « pleurnicher » sur son sort.

François Hollande s’est longuement confié au Nouvel Observateur. Le président de la République a notamment évoqué le livre de son ex-compagne Valérie Trierweiler, « Merci pour ce moment ». Il a particulièrement été touché par les affirmations de Valérie Trierweiler sur son mépris des pauvres, avec l’épisode des « sans-dents ».  « Cette attaque sur les pauvres, les démunis, je l’ai vécue comme un coup porté à ma vie tout entière. Dans toutes mes fonctions, dans tous mes mandats, je n’ai pensé qu’à aider, qu’à représenter ceux qui souffrent. Je n’ai jamais été du côté des puissants, même si je ne suis pas leur ennemi, mais je sais d’où je viens. Vous croyez que j'ai oublié d'où je viens ? Mon grand-père maternel, petit tailleur d'origine savoyarde, vivait avec sa famille dans un modeste deux-pièces à Paris. Mon grand-père paternel, lui, était instituteur, issu d'une famille de paysans pauvres du nord de la France. Et vous croyez que je pourrais mépriser le milieu d'où je tiens mes racines, ma raison de vivre ? »

« JE N’AI JAMAIS TRICHÉ »

François Hollande insiste, le portrait fait de lui n’est pas conforme à ce qu’il est, et le président de la République est en souffrance : « Oui, j'ai rencontré des gens dans les pires difficultés, usés par la vie. Ils avaient du mal à soigner leurs dents. C'est le signe de la pire misère. Ces gens, je les ai côtoyés, aidés, soutenus. Ce que je vis en ce moment n'est pas agréable, mais que voulez-vous ? Que j'aille pleurer sur mon sort devant les Français, que je pleurniche ? Je ne suis pas un démagogue, ni un comédien. Les Français attendent autre chose de moi. Ils veulent des résultats. Mes états d'âme ne les intéressent pas. Ils ont raison. Je veux rester dans l'authenticité de ce que je suis. Je n'ai jamais triché, jamais cherché à faire croire que j'étais quelqu'un d'autre que ce que je suis. Mais je ne veux pas qu'on puisse dire ou écrire que je me moque de la douleur sociale, car c'est un mensonge qui me blesse. »

Par Simon Bardet

Réagissez à l'actu people
Fil d'infos
People Tweet
  • 06 déc One Direction @onedirection

    #TuesdayTrack: Clouds https://t.co/JmLXGfzGDj

    Détails
  • 06 déc Kev Adams @kevadamsss

    RT @KevAdamsCrew: Demain c'est la sortie du DVD #ToutEstPossible ! https://t.co/rCYyAvOnBf

    Détails
  • 06 déc Kev Adams @kevadamsss

    RT @kevadamsss: Demain, sortie du DVD de #ToutEstPossible !! #DispoPartout Encore merci pour l'accueil en tournée 🙌🙌🙌 @gadelmaleh @toutestp…

    Détails