• Non Stop People
    est disponible sur
  • Canalsat46
  • Free86
  • Orange84
Politique

Gérald Darmanin accusé de viol : Il s'indigne après une question de Thomas Sotto

Gérald Darmanin accusé de viol : Il s'indigne après une question de Thomas Sotto
(c) /MAXPPP
  • A-
  • A+
Partager Google+

Ce jeudi 11 février 2021, Gérald Darmanin a affronté Marine Le Pen sur le plateau de "Vous avez la parole", sur France 2. L'occasion pour Thomas Sotto, aux commandes du débat avec Léa Salamé, d'interroger le ministre de l'Intérieur sur les accusations de viol à son encontre. Découvrez la question du journaliste que n'a pas du tout appréciée l'homme politique avec Non Stop People.

La soirée du jeudi 11 février 2021 a été placée sous le signe des débats houleux et des rencontres politiques. Si Cyril Hanouna a reçu Jean-Luc Mélenchon dans "Balance ton post" sur C8, sur France 2 Thomas Sotto et Léa Salamé ont reçu deux élus très controversés. Invité de l'émission "Vous avez la parole", Gérald Darmanin s’est confronté à Marine Le Pen. Parmi les nombreux sujets évoqués, le ministre de l’Intérieur a été interrogé sur l’accusation de viol à son encontre. "En tant que ministre de l’Intérieur, vous êtes le ministre en charge des violences faites aux femmes. Est-ce que ça ne vous interroge pas d’être vous-même accusé de viol ?", l’a interpellé le journaliste. Ce à quoi, Gérald Darmanin a répondu en contournant la question par : "Vous imaginez, comme le disait le président Sarkozy, l’indignité de votre question ?".

À défaut de répondre directement à Thomas Sotto, le ministre de l’Intérieur s’est félicité des projets portés au cours des derniers mois : "Je suis, avec Marlène Schiappa, à la tête d’un ministère qui est de protection. Parmi les protections, il y a les violences conjugales, intra-familiales… Sous notre autorité, après Gérard Collomb, après Christophe Castaner, nous mettons en place ce qu’a proposé le président de la République : 65 000 policiers et gendarmes formés contre les violences conjugales", a-t-il commencé. Avant de poursuivre : "La libération de la parole, c’est plus de 50% de signalements et de plaintes. J’ai nommé la première femme patronne des CRS parce que j’ai commencé à comprendre qu’il fallait faire des signes dans un milieu très masculin". Gérald Darmanin a ensuite déploré les accusations à son encontre : "Je n’ai aucune leçon à recevoir et par ailleurs, je vous souhaite de ne jamais être calomnié. Ni pour vous, ni pour votre famille, ni pour votre honneur". 

Gérald Darmin est certain de ne pas être mis en examen 

Mais il en faut plus pour contenter Thomas Sotto qui est revenu sur le sujet en l’interrogeant sur son éventuel départ du gouvernement en cas de mise en examen. Sûr de lui, Gérald Darmin a assuré : "Je ne serai pas mis en examen dans cette affaire. Il y a eu trois décisions de justice successives. Je pense que les Français doivent comprendre qu’il n’y a pas la justice des puissants et la justice des faibles. On peut être ministre et être mis en accusation". Avant de conclure : "Je trouve que la France est un pays formidable, on respecte la présomption d’innocence, il y a des règles, chacun les applique, y compris les ministres. Et je constate qu’au bout de quatre ans, la calomnie ne cesse pas".

Par C.F.

Réagissez à l'actu people
Fil d'infos
People Tweet
  • 08 mar Non Stop People @NonStopPeople
    Gérard Depardieu accusé de viol : L'acteur s'affiche complice avec sa petite-fille Louise https://t.co/UzPER5KSva https://t.co/wfIhEvpcWE
    Détails
  • 08 mar sophia aram @SophiaAram
    RT @FXBIntl: #InternationalWomensDay For us, fighting poverty also means fighting all kind of discrimination in general, including gender…
    Détails
  • 08 mar sophia aram @SophiaAram
    @CorinneNara 🙏🏽
    Détails