• Non Stop People
    est disponible sur
  • Canalsat46
  • Free86
  • Orange84
Politique

Gérald Darmanin accusé de viol : le ministre de l'Intérieur répond face aux indignations

Gérald Darmanin accusé de viol : le ministre de l'Intérieur répond face aux indignations
maxppp
  • A-
  • A+
Partager Google+

Nommé nouveau ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin fait face aux indignations alors qu'il est visé par une plainte pour viol. Sur RTL ce jeudi 9 juillet, il a réagi à son affaire. Non Stop People vous en dit plus.

Parmi les surprises du nouveau gouvernement du Premier ministre Jean Castex, la nomination de Gérald Darmanin en tant que nouveau ministre de l'Intérieur, a provoqué l’indignation des associations féministes. D'après des faits remontant à 2009, Gérald Darmanin a été accusé en 2017 par Sophie Patterson-Spatz de viol, d'harcèlement sexuel et d'abus de confiance. Bien que l'enquête préliminaire ait été classée sans suite en 2018, l'annulation d'un appel de non-lieu en cour de Cassation a relancé le dossier début juin. Les investigations contre Gérald Darmanin ont ainsi repris. Ce qui n'a pas empêché Jean Castex de le désigner ministre de l'Intérieur et de susciter les critiques comme avec Ségolène Royal qui estime que cela pose "un gros problème"

Gérald Darmanin "marche la tête haute"

Au milieu de ses dénonciations, le successeur de Christophe Castaner a pris la parole à ce sujet sur RTL ce jeudi 9 juillet. "Moi je ne commente pas les affaires de justice en général et pas la mienne depuis trois ans en particulier. Je constate simplement qu’il y a eu trois décisions de justice, deux enquêtes préliminaires qui ont été classées sans suite et un non-lieu rendu par deux juges d’instruction. Il y a eu trois décisions de justice en trois ans qui me sont favorables. Alors il me semble qu’au bout de trois décisions de justice, on peut penser que j’ai le droit à la présomption d’innocence", s'est-il défendu.

Tout en assurant qu'il se tient à "la disposition des magistrats", Gérald Darmanin estime qu'il n'a "évidemment" rien à se reprocher et "marche la tête haute". Le ministre de l'Intérieur a ensuite évoqué les conséquences de ces accusations sur sa vie privée : "Cette situation, elle n’est pas facile à vivre pour ceux qui sont accusés à tort. Votre famille, vos amis, votre réputation, ils s’interrogent et ils s’inquiètent pour vous. Je ne vais pas me plaindre parce que je suis ministre de la République. Mais le combat politique parfois fait naître de drôles de choses qui sont bien négatives dans la vie personnelle".

 

 

 

Par Marie Merlet

Réagissez à l'actu people
Fil d'infos
People Tweet
  • 06 aoû Non Stop People @NonStopPeople
    Coronavirus : Alyssa Milano parle de ses symptômes qui ont duré 4 mois https://t.co/ta576jinWl https://t.co/gzaRaNgnDH
    Détails
  • 06 aoû Non Stop People @NonStopPeople
    Flavie Flament pose au naturel : les internautes sous le charme https://t.co/DOUJnTGUu2 https://t.co/7h0owzjYBI
    Détails
  • 06 aoû Non Stop People @NonStopPeople
    Stars 80, la suite : pourquoi la bande-annonce avec Jean-Luc Lahaye a fait polémique https://t.co/okJ8LKoQTq https://t.co/aq1N8vVB9i
    Détails