• Non Stop People
    est disponible sur
  • Canalsat46
  • Free86
  • Orange84
Politique

Gérald Darmanin accusé de viol : les associations féministes outrées par sa nomination

Gérald Darmanin accusé de viol : les associations féministes outrées par sa nomination
  • A-
  • A+
Partager Google+

Gérald Darmanin est devenu lundi 6 juillet le nouveau ministre de l’Intérieur. Il remplace Christophe Castaner dont le travail place Beauvau a été plus que décrié. Mais l’arrivée du maire de Tourcoing est elle aussi critiquée. En cause, l’accusation de viol dont il fait l’objet.

La nomination de Gérald Darmanin au ministère de l’Intérieur est loin de faire l’unanimité. Si les syndicats de police ont souhaité avec tiédeur la bienvenue au nouveau locataire de la place Beauvau, les féministes ont dénoncé avec force cette arrivée. La cause ? L’accusation de viol dont fait l’objet Gérald Darmanin. Sophie Patterson-Spatz accuse le maire de Tourcoing de l’avoir violée en 2009. Si Gérald Darmanin avait bénéficié d’un non-lieu en 2018, le 9 juin dernier, la cour d’appel de Paris a ordonné la reprise des investigations. Le nouveau ministre de l’Intérieur a toujours nié ces accusations, indiquant avoir eu une relation consentie avec la plaignante. L’Elysée a indiqué lundi 6 juillet que cette affaire de viol présumé n’avait pas été "un obstacle" à sa nomination. "Après analyse juridique, les services compétents ont jugé qu’il n’y avait pas d’obstacles à cette nomination", affirmait lundi l’Elysée. De quoi outrer les associations féministes. Elles sont nombreuses à avoir réagi sur les réseaux sociaux. L’association #NousToutes a parlé sur Twitter de "foutage de gueule".

Pour elles, un violent et scandaleux pied-de-nez aux victimes de viol

"La nomination de Gérald Darmanin accusé de viol et de violences sexuelles est une insulte à toutes les victimes. Qu’on ne vienne plus jamais me dire que ‘les accusations de viol détruisent des carrières’. Elles n’empêchent ni de recevoir un César ni devenir ministre", a de son côté réagi la journaliste Salomé Saqué. "Sinon Polanski était pas dispo pour le job de ministre de la Justice", ironise de son côté la journaliste Fiona Schmidt sur Instagram.  "La violence de cette affirmation. L’impression de se manger une bonne claque symbolique collective", écrit de son côté la chroniqueuse et maitresse de conférence Laélia Véron. "N’empêche la France est un pays étonnant (non). D’une part il est impératif d’avoir un casier vierge pour obtenir une carte de séjour/ nationalité française. D’un autre, Darmanin accusé de viol, en procédure judiciaire, est nommé ministre de l’Intérieur. Excellent", indique la journaliste et militante Douce Dibondo. Sur Europe 1 ce mardi 7 juillet, l’avocate de la plaignante a évoqué "un choc". "Cette nomination, c’est un choc, je ne vais pas le cacher", estime Me Elodie Tuaillon-Hibon.

 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Sinon, Polanski était pas dispo pour le job de ministre de la justice ? 

Une publication partagée par Fiona Schmidt (@thefionaschmidt) le

6 Juil. 2020 à 12 :15 PDT

Par Ambre L

Réagissez à l'actu people
Fil d'infos
People Tweet
  • 06 aoû Non Stop People @NonStopPeople
    Coronavirus : Alyssa Milano parle de ses symptômes qui ont duré 4 mois https://t.co/ta576jinWl https://t.co/gzaRaNgnDH
    Détails
  • 06 aoû Non Stop People @NonStopPeople
    Flavie Flament pose au naturel : les internautes sous le charme https://t.co/DOUJnTGUu2 https://t.co/7h0owzjYBI
    Détails
  • 06 aoû Non Stop People @NonStopPeople
    Stars 80, la suite : pourquoi la bande-annonce avec Jean-Luc Lahaye a fait polémique https://t.co/okJ8LKoQTq https://t.co/aq1N8vVB9i
    Détails