• Non Stop People
    est disponible sur
  • Canalsat46
  • Free86
  • Orange84
Politique

Gilets jaunes – Alain Finkielkraut : une enquête ouverte pour injure publique

Gilets jaunes – Alain Finkielkraut : une enquête ouverte pour injure publique
(c) maxppp
  • A-
  • A+
Partager Google+

Selon les informations de ce dimanche 17 février de nos confrères de BFMTV, le parquet de Paris a décidé d'ouvrir une enquête pour "injure publique", suite aux insultes dont Alain Finkielkraut avait été la cible, le samedi 16 février. Non Stop People vous en dit plus.

"Barre-toi sale sioniste", avaient fustigé certains gilets jaunes à l'encontre d'Alain Finkielkraut. Le samedi 16 février, les manifestants en fluo descendaient une nouvelle fois dans les rues de France dans le cadre d'un quatorzième acte de leur mobilisation. Lors de cette nouvelle manifestation, certains manifestants s'en étaient ouvertement pris au philosophe dans le quartier de Montparnasse. Des insultes à caractère antisémite qui ont été déplorées par les personnalités de la classe politique, dont Emmanuel Macron. Pourtant, le soutien n'avait pas été unanime du côté de la Twittosphère. Interrogé par le Journal du dimanche, Alain Finkielkraut s'est confié sur cette agression verbale. "J'aurais eu peur s'il n'y avait pas eu les forces de l'ordre […] heureusement qu'ils étaient là", déclarait l'académicien.

Le parquet de Paris s'empare de l'affaire

Et malgré les injures, le principal intéressé annonçait ne pas souhaiter porter plainte contre ses agresseurs, dénoncés à travers de nombreuses vidéos relayées sur les réseaux sociaux. Interrogé sur les ondes de LCI, ce dimanche 17 février, Alain Finkielkraut a expliqué pourquoi il ne porterait pas plainte. "Je n'aime pas ce genre de processus", a-t-il tout simplement précisé. Toutefois, le parquet de Paris ne compte pas lâcher l'affaire. D'après les informations de BFMTV, le parquet a choisi de s'emparer du dossier, toujours ce dimanche 17 février. Dans la foulée, une enquête a été ouverte pour "injure publique en raison de l'origine, l'ethnie, la nation, la race ou la religion, par parole, écrit, image, ou moyen de communication au public par voie électronique", comme le confirme BFTMV. Dans la matinée de ce dimanche, le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner avait annoncé sur Twitter qu'un individu avait été identifié comme "le principal auteur des injures". La LICRA (Ligue internationale contre le racisme et l'antisémitisme, ndlr), a également fait appel à la justice.

Par Laura C-M

Réagissez à l'actu people
Fil d'infos
People Tweet
  • 01 mar KATY PERRY @katyperry
    .@MARYJOYOUNG YOUR MAMA GAVE BIRTH TO YOU AND THAT 💩 AINT EASY THE LEAST YOU CAN DO IS SING FOR HER 😩 #AmericanIdol
    Détails
  • 01 mar KATY PERRY @katyperry
    Do YOU know moose-alpaca? 👐🏼🦙#AmericanIdol
    Détails
  • 01 mar KATY PERRY @katyperry
    Is a camp counselor once 🙄👐🏼🦙#AmericanIdol https://t.co/MbCnXju49u
    Détails