• Non Stop People
    est disponible sur
  • Canalsat46
  • Free86
  • Orange84
Politique

Gilets Jaunes : Bernard Lavilliers rétracte son soutien et tacle le mouvement

Gilets Jaunes : Bernard Lavilliers rétracte son soutien et tacle le mouvement
  • A-
  • A+
Partager Google+

Ils divisent, convainquent et parfois, repoussent. Soutien de la première heure des gilets jaunes, Bernard Lavilliers a officiellement rétracté son soutien au mouvement dans les colonnes de Paris Match, le vendredi 19 avril. Non Stop People vous en dit plus.

Tandis que les gilets jaunes partent de nouveau à la conquête des rues de France, ce samedi 20 avril, le mouvement perd peu à peu ses soutiens. Si Corinne Masiero est prête à manifester aux côtés des manifestants en fluo, d’autres comme Franck Dubosc se montrent parfois beaucoup plus indécis. En décembre dernier, la star de "Camping" défrayait la chronique en rétractant son soutien dans une vidéo diffusée sur les réseaux sociaux, estimant que la mobilisation des gilets était beaucoup trop violente voire "hargneuse". Quelques jours plus tard, après avoir été accablé d’insultes sur les Internets, Franck Dubosc faisait un second virage à 180 degrés, en clamant une nouvelle fois son soutien aux gilets jaunes dans "Touche Pas à Mon Poste".

Bernard Lavilliers catégorique

Mais dès l’essor de la mobilisation jaune, une autre personnalité se montrait solidaire avec les manifestants : Bernard Lavilliers. Soutien de la première heure, le chanteur s’était même exprimé au sujet de cette vague de contestation en décembre dernier. "Quand on me pose la question, moi qui viens du peuple, qu’est-ce que c’est que le peuple ? Ma réponse, c’est ceux qui en prennent toujours plein la gueule, c’est ça le peuple… Et qui souvent ne disent rien. Et tous les cinq ans ils mettent un bulletin dans l’urne et là ils n’ont plus envie", déclarait-il dans le JT de 13 heures de France 2.

Un soutien qui n’aura duré que quelques mois. Vendredi 19 avril, Bernard Lavilliers se confiait à nos confrères de Paris Match, à la veille d’une 23ème journée de mobilisation. L’occasion pour l’artiste de se désolidariser officiellement des gilets jaunes. "Là, ça vire au poujadisme. Et on sait où le poujadisme mène : au Front national", a-t-il tout simplement balancé. Et selon lui, il n’y aurait "aucune autre alternative" à Emmanuel Macron. "Je suis du côté des syndicats. Jamais tu ne me verras du côté des hommes politiques", ajoute-t-il cependant. "Ce qui compte, c’est d’être du côté du peuple", conclut-il ensuite. Reste maintenant à savoir si le "peuple" lui réserve le même sort que celui de Franck Dubosc…

Par Laura C-M

Réagissez à l'actu people
Fil d'infos
People Tweet
  • 21 mai Shakira @shakira
    Check out this behind-the-scenes film from Shak’s recent @PANDORA_NA Jewelry shoot! Así se hizo el último rodaje de… https://t.co/1iuhqz4fJa
    Détails
  • 21 mai Rihanna @rihanna
    make room in your closets. we coming @FENTYofficial https://t.co/GSpWS6LyWe ‼️ https://t.co/T31CH1zBR6
    Détails
  • 21 mai Non Stop People @NonStopPeople
    RT @NonStopPeople: Après le show dans "TPMP", les équipes de "Quotidien" ont-elles eu raison d'annuler la venue des Jonas Brothers ?
    Détails