• Non Stop People
    est disponible sur
  • Canalsat46
  • Free86
  • Orange84
Politique

Gilets jaunes : Christophe Castaner réfute les violences policières, la Toile répond

Gilets jaunes : Christophe Castaner réfute les violences policières, la Toile répond
  • A-
  • A+
Partager Google+

Interrogé par le Journal du dimanche, la 16 juin, Christophe Castaner a refusé d’entendre parler des violences policières à l’encontre des gilets jaunes. Sur la Toile, une poignée d’internautes a fustigé les propos du Premier ministre. Non Stop People vous en dit plus.

Alors que la manifestation des gilets jaunes s’essouffle, après plusieurs mois de mobilisation, Christophe Castaner répondait aux questions du Journal du dimanche, le dimanche 16 juin. Dans les colonnes de l’hebdomadaire, le ministre de l’Intérieur a réagi à la vague de contestation lancée par les manifestants en fluo au mois de novembre dernier. Pour Christophe Castaner, il "reste des individus [gilets jaunes, ndlr] qui cherchent la violence". Le ministre va encore plus loin dans son analyse. "Je n’accepte pas l’expression ‘violences policières’. Les procédures sont peu nombreuses au regard des 50 000 manifestations qui ont eu lieu depuis le 17 novembre 2018. Chaque fois qu’un comportement litigieux est signalé, une enquête est ouverte", a ainsi commenté le premier flic de France. De ces huit mois de manifestation, Christophe Castaner retient que "c’est d’abord la violence à laquelle ont été  exposées les forces de l’ordre".

Une plainte déposée pour "crimes contre l’humanité"

Des propos qui ont choqué la Toile. Le dimanche 16 juin, de nombreux internautes sont montés au créneau, faisant notamment référence aux personnes éborgnées lors des manifestations, touchées par des tirs de LBD. "Les handicapés suite aux tirs de LBD apprécieront", "ce sont les manifestants qui se mettent devant les viseurs des LBD40", "je pensais que le degré de connerie par individu était borné… et puis j’ai découvert Christophe Castaner", "je n’accepte pas l’expression de Christophe Castaner", "Christophe Castaner : premier faux expert de France", "nous n’acceptions pas que vous n’acceptiez pas, M. le ministre de la matraque", peut-on lire sur Twitter. Le 11 juin dernier, Christophe Castaner a même fait l’objet d’une plainte déposée à la Cour pénale internationale par Francis Lalanne et l’avocate Sophia Albert-Salmeron. Le chanteur et gilet jaunes accuse Emmanuel Macron et son Premier ministre de "crimes contre l’humanité". Dure, dure, la vie de politique.

Par Laura C-M

Réagissez à l'actu people
Fil d'infos
People Tweet
  • 15 sep Non Stop People @NonStopPeople
    Franck Gastambide : mal à l'aise quand Laurent Baffie évoque ses vacances avec Sabrina Ouazani… https://t.co/pjKdMhoQ9P
    Détails
  • 15 sep sophia aram @SophiaAram
    Ça y est on a ressorti la boîte à cons. #PMA #Malediction #Bellamy #Fatigue https://t.co/KJoZJolBE2
    Détails
  • 15 sep Cyril Hanouna @Cyrilhanouna
    C ouf sur les jeunes! Mais on manque un peu de puissance ça va venir qd vous aurez apprivoisé tous les nouveaux tal… https://t.co/GP7yt2qma2
    Détails