• Non Stop People
    est disponible sur
  • Canalsat46
  • Free86
  • Orange84
Politique

Guy Bedos - polémique Charlie Hebdo : "On se disait des horreurs, mais on était copains"

Guy Bedos - polémique Charlie Hebdo : "On se disait des horreurs, mais on était copains"
maxppp
  • A-
  • A+
Partager Google+

La semaine dernière, après l’attentat terroriste contre Charlie Hebdo, une vidéo de Guy Bedos est réapparue sur internet. On y voit l’humoriste déclarer « Charlie Hebdo, ce ne sont pas mes copains. Qu'ils crèvent ! » Guy Bedos s’est expliqué lundi soir sur BFMTV et trouve ça « franchement dégueulasse d'avoir sorti ça en ce moment ».

L’énorme coup de gueule de Guy Bedos contre Charlie Hebdo avait été filmé par Var Matin en 2012, et il est évidemment réapparu sur la toile au moment de l’attentat terroriste dans les locaux du journal satirique, la semaine dernière. « Charlie Hebdo, ce ne sont pas mes copains. Qu'ils crèvent ! Je ne suis pas d'accord avec eux. Ils ont pris des risques sur la peau des autres. Et en plus, ils ne sont pas drôles. (...) Ils ne me font pas rire. C'était nul l'histoire de Mahomet. Je suis content qu'ils aient bien vendu, c'est tout. (…) Je n'ai pas de leçons d'insolence à recevoir de gens qui se sont couchés devant Philippe Val, qui s'est couché devant Sarkozy pour devenir directeur de France Inter. Dans la résistance, on n’aurait pas été dans le même réseau », avait déclaré l’humoriste en colère après la publication d’un numéro de Charlie Hebdo polémique sur le prophète en 2011.

Guy Bedos : « Ça voulait dire : Qu'ils aillent se faire foutre ! »

Complètement absent des médias depuis une semaine, Guy Bedos s’est expliqué lundi soir, sur BFMTV : « Je n'étais pas en état de paraître. Je pleurais comme un gosse de douze ans. Ça m'a bouleversé. Je le suis toujours et je n'avais pas envie d'aller me montrer. Il ne faut pas mélanger émotion et promotion. » Concernant la vidéo de 2012, il a souhaité rappeler qu’il était ami avec Cabu et Wolinski. « Je regrette d'avoir dit ça évidemment. Mais ça n'a pas le sens qu'on veut lui donner aujourd'hui. C'est extrêmement malveillant de publier ça aujourd'hui. Qu'ils crèvent ? Ah bon ? J'aurais pensé ça ? Pas du tout. Ça voulait dire : Qu'ils aillent se faire foutre ! Je n'étais pas d'accord avec eux. C'était le langage de Charlie, le mien. On se disait des horreurs. Mais on était copains. On pouvait boire un coup juste après. Je trouve ça franchement dégueulasse d'avoir sorti ça en ce moment. C'est très, très, très malveillant à mon endroit », a-t-il ajouté.

Par Simon Bardet

Réagissez à l'actu people
Fil d'infos
People Tweet
  • 14 déc Kev Adams @kevadamsss
    Merci encore pour cette projection énorme en #GrandLarge de Tout là-haut : RDV mercredi pour découvrir le film part… https://t.co/HmQN0AdpSy
    Détails
  • 14 déc Non Stop People @NonStopPeople
    Laurent Wauquiez estime qu'Emmanuel Macron a fait preuve d'opportunisme au moment de la mort de #JohnnyHallyday… https://t.co/xllx5vY2wp
    Détails
  • 14 déc Non Stop People @NonStopPeople
    Jean-Pierre Foucault a failli se faire casser la gueule par #JohnnyHallyday à l'époque où il était marié à Adeline… https://t.co/5IDYLLEGH3
    Détails