• Non Stop People
    est disponible sur
  • Canalsat46
  • Free86
  • Orange84
Politique

Hollande - Gayet : La vérité sur les photos volées de Voici (Vidéo)

Hollande - Gayet : La vérité sur les photos volées de Voici (Vidéo)
  • A-
  • A+
Partager Google+

Voici a publié trois photos volées de Julie Gayet et François Hollande en tête à tête dans la cour de l’Élysée. Un lieu normalement protégé des regards indiscrets…

Onze mois après les révélations du magazine Closer, le magazine concurrent Voici a lâché une nouvelle bombe à l’Elysée. Prises dans l’intimité du couple Hollande-Gayet et à son insu, trois photos viennent remettre en question le respect de la vie privée du Président, mais aussi sa sécurité. Sur ces images, on voit le chef de l’Etat et l'actrice attablés sur la terrasse située dans les jardins privés du palais de l'Élysée. Comment le photographe a-t-il pu prendre ces clichés ?

Surveillé par des gendarmes du Premier régiment d’infanterie de la garde républicaine, le Palais de l’Elysée est censé être un lieu sûr.  Pour y accéder, il faut passer un maillage très serré d'agents de la Préfecture de police… D’autant que l’Etat est propriétaire de tout un ensemble de bâtiments situés dans la rue de l’Elysée et que les immeubles alentour sont occupés par des particuliers triés sur le volet.  Qu’elles aient été prises de l’intérieur ou de l’extérieur, comme le prétend Voici, ces photos ont été réalisées en toute impunité. On en vient à se demander ce qui empêcherait une personne malveillante de nuire au chef de l’Etat. « On sait que le risque zéro n'existe pas. Mais il va sûrement y avoir des investigations discrètes pour connaître les dessous de cette affaire », affirme Jean-Pierre Diot, vice-président de la Fédération française de protection rapprochée et ancien membre du SPHP (Service de Protection des Hautes Personnalités). Pour René-Georges Querry, qui a dirigé le SPHP, « soit les photos ont été faites avec la complicité bienveillante du chef de l'État et de sa compagne pour envoyer un message subliminal aux Français et officialiser leur relation, soit elles ont été prises à l'insu du couple. Dans ce cas, cela pointe une faiblesse incontestable dans la sécurité présidentielle».

Parmi les hypothèses évoquées par l’entourage de François Hollande, il y a également celle de Christian Prouteau, créateur du groupe de sécurité de la présidence de la République. Selon lui, « on ne peut exclure l'utilisation d'un petit drone quadripale espion, volant sous les écrans radars et parfaitement indétectable. Le cinéma et la télévision en raffolent pour filmer certains plans sachant que cela marche très bien ». 

De son côté, Marion Alombert, à la tête de Voici, soutient que « ces photos n'ont pas été faites de l'intérieur de l'Élysée, et ne proviennent pas non plus de l'entourage du président (…). Pour le président, ce serait suicidaire. Et quand bien même, on nous aurait fourni de meilleures photos, tant qu'à faire... ». Interrogée par Le Point, la directrice de l’hebdomadaire sème le doute sur la fiabilité de l’entourage présidentiel : « Comme tout le monde, oui, nous avons nos contacts. L'Élysée reste l'un des endroits politiques où l'on parle le plus ». Et d’ajouter, pour justifier son argument : « Hollande n'aime pas subir une protection trop rapprochée. Il a toujours été léger sur le sujet, il s'accorde des libertés... ».

Pascal Rostain, ancien portraitiste de Nicolas Sarkozy et roi des paparazzis, a aussi son avis sur la question. Invité du Grand Journal de Canal + hier, le photographe star affirme que ces photos sont l’œuvre d’un amateur : « Si c'était une vraie paparazzade, il y aurait une série, pas juste deux ou trois images », dit-il. Pour Rostain, « il est impossible de réaliser ce genre de clichés de l'extérieur. L'angle de vue serait différent. Et on verrait fatalement les branches des arbres qui entourent la présidence. » Et de conclure : « Je vois très bien où s'est posté le photographe. La photo est shootée depuis le premier étage de l'Élysée ». Un spot qui offre une vue imprenable sur la cour

Pour François Hollande, porter plainte contre Voici ne servirait à rien. Selon une source proche du Président, « on ne souhaite pas trop donner de publicité à cette histoire. » Le chef de l’Etat est persuadé d’avoir été trahi par un membre du personnel… ou par un visiteur mal intentionné qui cherchait à se faire de l’argent de poche en revendant ses photos. Pour ses clichés, le photographe a été payé entre « 30 000 et 40 000 euros » par Voici, a révélé Le Point. De quoi arrondir ses fins de mois !

Par Aurelie C

Réagissez à l'actu people
Fil d'infos
People Tweet
  • 18 déc Cyril Hanouna @Cyrilhanouna
    Ç est parti . . . ! #TPMP #BabaNoel ❤❤❤❤👏🏻👏🏻👏🏻👏🏻👍🏻🙏🙏 semaine de ouf Avec vous mes amours 😘😘
    Détails
  • 18 déc Non Stop People @NonStopPeople
    Johnny Hallyday enterré : Laeticia silencieuse lors de l’hommage, les raisons dévoilées https://t.co/0psNrlXUWE https://t.co/77nnEGwoTA
    Détails
  • 18 déc Non Stop People @NonStopPeople
    Antoine Griezmann déguisé en basketteur noir : la Toile s’enflamme, il réagit (photo) https://t.co/pEGRWeboPu https://t.co/rZMjKYqsEW
    Détails