• Non Stop People
    est disponible sur
  • Canalsat46
  • Free86
  • Orange84
Politique

Jack Lang déjeunera libanais malgré lui !

Jack Lang déjeunera libanais malgré lui !
(c) Maxppp
  • A-
  • A+
Partager Google+

Alors qu’il voulait résilié le contrat du restaurateur Noura, installé au rez-de-chaussée de l’Institut du Monde Arabe, Jack Lang s’est vu contraint par la justice de conserver l’enseigne au sein de ses locaux.

Depuis février 2013, Jack Lang est à la tête de l’Institut du Monde Arabe. Ainsi, il profite à sa guise du traiteur libanais Noura installé au rez-de-chaussée. L’ancien ministre de la Culture et sa femme Monique sont alors de grands habitués du restaurateur, y invitant même souvent des amis. Cependant, il semblerait que celui qui avait été entendu dans le cadre des révélations de Luc Ferry soit en conflit avec l’enseigne. Et pour cause, en fin d’année dernière, l’Institut du Monde Arabe a souhaité mettre fin au contrat qui le liait au restaurateur libanais, et ce alors que leur collaboration devait officiellement prendre fin en octobre 2017.

A défaut de cuisine marocaine, Noura campe à l’IMA

Ainsi, alors que certains restaurateurs –parmi lesquels Jamel Debbouze- s’étaient dit intéressés par la récupération du restaurant, le verdict a été rendu ce jeudi 21 mai. Le tribunal de grande instance de Paris a donc jugé illégale la résiliation du contrat de Noura. Et pour cause, les faits reprochés au traiteur titulaire du marché depuis 2007 -et ce pour une durée de 10 ans- n’ont pas convaincu. L’IMA avait de son côté justifié sa décision de par le "manque de qualité et de diversité de la cuisine".

Une version contestée par Noura qui pointe du doigt le fait que Jack Lang aurait préféré une cuisine marocaine à la sienne. De là, le traiteur libanais a obtenu 30 000 euros de dommages et intérêts pour préjudice moral. Une histoire qui ne s’arrête pas là puisque la direction de l’Institut du Monde Arabe a pris la décision de faire appel.

Et ce n’est pas la première fois que l’IMA s’effrite avec le restaurateur. En effet, le 5 février, Noura poursuivait alors l’IMA en référé et réclamait 41 000 euros d’impayés. Cette somme correspondrait alors à 74 repas servis à tarif préférentiel pendant deux mois au couple, comme l’a rapporté le Canard Enchaîné. Une information formellement démentie par David Bruckert, le secrétaire général de l’Institut du Monde Arabe : "Le tarif réduit a été appliqué 25 fois en un an", avait-il alors confirmé.

Par L M

Réagissez à l'actu people
Fil d'infos
People Tweet
  • 17 déc Kev Adams @kevadamsss
    RT @C8TV: "Je vis un moment hallucinant !" - Le documentaire inédit, @kevadamsss​ intime : le fan devenu phénomène, c'est mardi soir à 21h…
    Détails
  • 17 déc Kev Adams @kevadamsss
    @nikosaliagas @PalaisdesGlaces Merci 🙌
    Détails
  • 17 déc Kev Adams @kevadamsss
    RT @nikosaliagas: #replay #EnBaladeAvec avec @kevadamsss 26 ans, et déjà dix années de lien avec le public, https://t.co/3Sq0N97LT7 #inte…
    Détails