• Non Stop People
    est disponible sur
  • Canalsat46
  • Free86
  • Orange84
Politique

Jacques Chirac : sa fille Claude revient sur les derniers instants de sa vie

Jacques Chirac : sa fille Claude revient sur les derniers instants de sa vie
  • A-
  • A+
Partager Google+

Un an jour pour jour après la mort de Jacques Chirac, sa fille Claude s’est entretenue avec nos confrères de BFM TV. Elle revient sur les derniers instants de la vie de l’ancien président de la République. Non Stop People vous donne plus de précisions.

Triste anniversaire. Il y a un an jour pour jour, Jacques Chirac s’est éteint à 86 ans des suites d’une insuffisance rénale, à son domicile parisien. Un an après sa mort, sa fille Claude a pris la parole lors d’un entretien accordé à BFM TV. Claude Chirac évoque notamment l’état de santé de Bernadette Chirac, sa mère. Si les dernières rumeurs s’avéraient inquiétantes autour de la santé de Bernadette Chirac, sa fille s’est montrée rassurante, assurant que "tout va bien". "Ma mère va le mieux possible et on va vivre ce premier anniversaire en famille, autour d'elle et paisiblement", affirme Claude Chirac avant de confier : "Ce moment un peu particulier que tous ceux qui ont vécu des deuils connaissent. Ce premier anniversaire de la mort d'un proche c'est toujours un moment un peu particulier, un peu douloureux, mais ça va". Claude Chirac est aussi revenue sur les derniers instants de son père.

Jacques Chirac digne "jusqu’à son dernier souffle"

Elle affirme que Jacques Chirac a été digne "jusqu’à son dernier souffle". "Au travers de ces années où il s'est fragilisé, de cet affaiblissement, il avait toujours un regard, un sens de la dignité qui était stupéfiant. C'est ça qui méritait qu'on se batte et c'est le choix que j'ai fait", se souvient Claude Chirac. Un choix "lourd de conséquences", admet-elle. Pour cause, durant des années, Claude Chirac a mis sa vie et sa carrière entre parenthèses pour se consacrer à Jacques Chirac. Une épreuve durant laquelle elle a pu compter sur le soutien de son époux Frédéric Salat-Baroux, ancien secrétaire général de la présidence de la République. "J'ai pu le faire grâce à mon mari qui a accepté, a-t-elle assuré. J'ai eu ce privilège grâce à lui de pouvoir décider d'arrêter de travailler. J'ai fait ce choix, mais grâce à son mari, pour qui c'était un choix très lourd de conséquences." Pour Claude Chirac, rester au chevet de son père jusqu’à la fin était de son "devoir". "Vous êtes élevé par vos parents, ils vous portent quand vous êtes enfant, puis un jour, la roue tourne dans l'autre sens et vous devenez en quelque sorte le parent de vos parents. Des gens peuvent le faire, d'autres pas, certains ne veulent pas. Moi, j'ai considéré à ce moment là de ma vie que c'était mon devoir et, honnêtement aujourd'hui, je pense qu'au fond c'était infiniment plus important que d'assouvir quelques ambitions, quelques envies", a encore estimé la fille de Jacques et Bernadette Chirac.

Par Matilde A.

Réagissez à l'actu people
Fil d'infos
People Tweet
  • 27 oct Non Stop People @NonStopPeople
    RT @NonStopPeople: Êtes-vous prêts pour un éventuel reconfinement ?
    Détails
  • 27 oct Non Stop People @NonStopPeople
    Guy Carlier : son gros salaire pour On ne peut pas plaire à tout le monde dévoilé (Exclu vidéo)… https://t.co/VeSeOdOkP1
    Détails
  • 27 oct Non Stop People @NonStopPeople
    TPMP : Kelly Vedovelli en colère contre Laura Laune https://t.co/RT2Vl1Vy6W https://t.co/2h887fq9Jm
    Détails