• Non Stop People
    est disponible sur
  • Canalsat46
  • Free86
  • Orange84
Politique

Jean-Luc Mélenchon - Assassin's Creed, la polémique

Jean-Luc Mélenchon - Assassin's Creed, la polémique
© Maxppp
  • A-
  • A+
Partager Google+

Le Front de Gauche est en colère contre Ubisoft et le jeu Assassin’s Creed, « une propagande qui dénigre la Révolution Française », selon Jean-Luc Mélenchon. Celui qui avait promis de prendre du recul est sur la même longueur d’onde que le secrétaire national du Parti de gauche, Alexis Corbière.

La sortie du nouveau jeu d’Ubisoft, Assassin’s Creed, ne plaît pas à tout le monde. Et pour le coup, le Front de Gauche a montré qu’il portait bien son nom en…montant au front. Le secrétaire national du Parti de gauche, Alexis Corbière, a été le premier à dégainer, sur son blog : « Je ne suis pas dupe sur le fait qu’un jeu vidéo peut-être aussi le vecteur pour transmettre des idées et des valeurs culturelles. (…) C’est sur ce point-là que je déplore et condamne fermement la bande annonce accompagnant le jeu Assassin’s Creed Unity. Elle reprend à son compte tous les poncifs contre-révolutionnaires forgés depuis plus deux siècles. Le Peuple de Paris est présenté pour une cohorte brutale et sanguinaire, c’est lui qui produit la violence, toujours lui qui de façon aveugle fait couler le sang. (…) Après avoir regardé cette vidéo, le joueur peu averti en tirera la conclusion que la Révolution Française fut finalement une monstruosité, un bain de sang incompréhensible, conduite par des brutes, qu’il aurait fallu éviter. On n’est donc plus dans le jeu (et ses simplifications d’usages) mais clairement dans une propagande pour laquelle toute Révolution débouche sur des monstruosités. Les créateurs de ce jeu s’inscrivent donc dans ce courant idéologique de plus en plus présent dans les médias qui veut imposer au peuple français un autre regard sur la Révolution Française. »

« Le jeu donne une image de la haine de la Révolution, la haine du peuple »

Jean-Luc Mélenchon a sans doute apprécié le message d’Alexis Corbière, et au lieu de rester en retrait, il en a remis une couche sur Le Figaro : « Le dénigrement de la grande Révolution est une sale besogne pour instiller davantage de dégoût de soi et de déclinisme aux Français. Si l'on continue comme ça, il ne restera plus aucune identité commune possible aux Français à part la religion et la couleur de peau» Pour Jean-Luc Mélenchon, Robespierre, « qui a juste donné le droit de vote aux Juifs, aux comédiens, a juste proposé le droit de vote des femmes » est injustement critiqué. « Le jeu donne une image de la haine de la Révolution, la haine du peuple, la haine de la République qui parcourt les milieux d'extrême droite. » Ubisoft a réagi à ce début de polémique, en déclarant que les joueurs n’étaient pas plus idiots que les autres et étaient capables de faire la part des choses.

Par Simon Bardet

Réagissez à l'actu people
Fil d'infos
People Tweet
  • 30 mai Non Stop People @NonStopPeople
    Kev Adams annonce l'arrivée d'un grand projet https://t.co/xyFRT8mB4d https://t.co/LqTkYnydWz
    Détails
  • 30 mai Non Stop People @NonStopPeople
    Amel Bent : son touchant hommage à sa soeur pour son anniversaire https://t.co/Br52QyfwjE https://t.co/cjPwiWG8py
    Détails
  • 30 mai Non Stop People @NonStopPeople
    RT @NonStopPeople: Cinémas, concerts : êtes-vous impatients de leur réouverture ?
    Détails