• Non Stop People
    est disponible sur
  • Canalsat46
  • Free86
  • Orange84
Politique

Jean-Marie Le Pen : Brahim Zaibat voit sa condamnation confirmée pour son selfie volé

Jean-Marie Le Pen : Brahim Zaibat voit sa condamnation confirmée pour son selfie volé
  • A-
  • A+
Partager Google+

Brahim Zaibat s’en souviendra longtemps de son selfie avec un Jean-Marie Le Pen endormi. Le président d’honneur avait porté plainte contre le danseur pour cette photo volée. La cour d’appel de Paris a confirmé début juillet la condamnation du jeune homme à 3000 euros de dommages et intérêts selon l’AFP. Non Stop People vous en dit plus.

Le 12 décembre 2015, à la veille du second tour des élections régionales, Brahim Zaibat avait clairement fait entendre son choix de vote en postant une photo de lui et de Jean-Marie Le Pen endormi, la bouche légèrement ouverte, dans un avion. "Mettez les KO demain en allant tous voter. Pour préserver notre France fraternelle !!!", avait-il écrit en guise de commentaire. Comme le rapporte l’AFP, le cliché datait en fait de deux ans et avait été pris sur un vol Paris-Nice. Le danseur avait alors surpris le fondateur du FN en pleine sieste, assis un rang derrière lui. Jean-Marie Le Pen avait ensuite saisi la justice pour "atteinte à la vie privée et au droit à l’image". Le père de Marine Le Pen demandant par la suite "le retrait du cliché et la somme de 50 000 euros". 

Brahim Zaibat va payer 3000 euros à Jean-Marie Le Pen

En février dernier, la justice rendait son verdict. Elle condamnait l’ex-compagnon de Madonna à supprimer le cliché dans les 48 heures et à verser un euro symbolique à l’homme politique. Le jeune homme devait également lui verser "3000 euros pour les frais de justice". Brahim Zaibat avait alors fait appel de cette décision. Mais la Cour d’appel de Paris en a décidé autrement. La justice a en effet confirmé la condamnation du danseur le 7 juillet dernier et elle a porté à "3000 euros les dommages et intérêts provisionnels que Brahim Zaibat devra verser au président d’honneur du Front national pour atteinte à la vie privée et au droit à l’image" selon une information de l'AFP. La Cour d'appel a jugé que ce moment  relevait de l’intimité de la vie privée comme le rapporte toujours l’AFP. "Le sommeil étant à l’évidence, un moment de relâchement et d’abandon personnel" est-il ainsi précisé. Avant de refaire des photos volées, Brahim Zaibat devra y réfléchir à deux fois.

Par Ambre L

Réagissez à l'actu people
Fil d'infos
People Tweet
  • 23 nov Non Stop People @NonStopPeople
    #MelissaGilbert (Laura Ingalls dans #Lapetitemaisondanslaprairie ) accuse @TheOliverStone de castings humiliants, i… https://t.co/X3oNskLdL8
    Détails
  • 23 nov Non Stop People @NonStopPeople
    Igor Bogdanoff a été présenté à un juge dans la matinée https://t.co/3ECukvTldd https://t.co/v8rLKheVaG
    Détails
  • 23 nov Non Stop People @NonStopPeople
    Serena Williams mariée à Alexis Ohanian : les photos dévoilées sur Instagram https://t.co/tjMzpWpEUl https://t.co/uf64k2BU9o
    Détails