Politique

Jeannette Bougrab - Charlie Hebdo : Les nouvelles déclarations chocs de l’ex-compagne de Charb

Jeannette Bougrab - Charlie Hebdo : Les nouvelles déclarations chocs de l’ex-compagne de Charb
  • A-
  • A+

Jeannette Bougrab était invitée sur France 24, ce lundi, pour parler de la sortie de son livre « Maudites », aux éditions Albin Michel. L’ancienne secrétaire d'État chargée de la Jeunesse et de la Vie associative est également revenue sur l’attentat contre Charlie Hebdo et la mort de Charb. Pour mieux dénoncer l’acharnement dont elle est victime.

Jeannette Bougrab fait en ce moment le tour des plateaux TV pour parler de la sortie de son livre, « Maudites », paru aux éditions Albin Michel. Celle qui s’est toujours battue pour le droit des femmes fait le portrait de quatre femmes et rend notamment un bel hommage à sa mère, une source d’inspiration. Ce lundi, Jeannette Bougrab était l’invitée de France 24, et si elle a bien évidemment parlé de son livre, elle est également revenue sur sa relation avec Charb et l’acharnement dont elle est victime depuis qu’elle a annoncé qu’elle était sa compagne au moment de l’attentat contre Charlie Hebdo, dans lequel le dessinateur a trouvé la mort. Jeannette Bougrab se défend d’avoir exposé sa vie privée : « J'ai toujours dit que j'étais célibataire, c'était une manière de protéger ma vie privée, alors que j'étais très en couple avec mon ancien compagnon. Avec Charb on était ensemble depuis un peu plus d'un an. La seule fois où j'ai parlé de ma vie privée, je l'ai fait parce que pour moi c'était poursuivre ce combat, ce combat pour la liberté d'expression. Je l'ai fait parce qu'il se battait pour la laïcité, le droit au blasphème, et que je le suivais dans tous ses combats. Il suivait mes combats à moi aussi. »

Jeannette Bougrab : "Pour moi, Charb n’est pas mort"

Jeannette Bougrab ne comprend pas pourquoi l’entourage de Charb et des collaborateurs de Charlie Hebdo ont critiqué ses sorties médiatiques après les attentats : « J'étais juste une femme qui se battait depuis des années pour le droit des femmes. (...) Je n'avais pas de raison de prouver quoi que ce soit. Je ne trouve de sens à ma vie qu'en étant à l'étranger et en continuant mon combat pour les petites filles parce que quelque part c'est faire vivre ma mère, alors qu'elle va me quitter dans quelques jours, quelques semaines. Comment expliquer une telle violence ? Parce que je suis une femme, parce que je suis arabe, parce que je ne sais pas quoi... De droite, j'ai ce petit problème aussi. Je n'ai jamais compris cette violence, et je ne veux pas la comprendre car ça voudrait dire que je la justifie. » Jeannette Bougrab explique même que c’est l’avocat du journal qui lui a demandé d’intervenir, et elle a des mots très durs pour expliquer ce qu’elle a subi : « Je me suis effondrée. Ce qui a été très dur, c'est que je ne mangeais pas depuis deux jours, je n'avais pas bu depuis deux jours, Richard Malka l'avocat de Charlie Hebdo me demande de prendre le relais du combat, et je me fais assassiner, lapider par l'entourage de Charlie Hebdo. Et la violence la plus grande, en réalité moi je n'ai pas fait le deuil de mon compagnon. Et la violence la plus dure, la plus exécrable... Je ne peux pas aller sur sa tombe, ça voudrait dire qu'il est mort. Et pour moi il n'est pas mort. Je ne pardonnerai pas cet acharnement. » 

Par Non Stop People TV

Réagissez à l'actu people
Fil d'infos
People Tweet
  • 04 déc KATY PERRY @katyperry

    This holiday season be the girl that takes jump photos at the mall ☑️ wears activewear at night… https://t.co/0eGYnKF5fk

    Détails
  • 04 déc Paris Hilton @ParisHilton

    #Mood ✨🦄✨ https://t.co/9iB223FONu

    Détails
  • 04 déc Bruno Mars @BrunoMars

    Saturday https://t.co/2W5vQSTKGZ

    Détails