Politique

Jeannette Bougrab : "La famille de Charb veut me faire passer pour son plan cul"

Jeannette Bougrab : "La famille de Charb veut me faire passer pour son plan cul"
  • A-
  • A+

Après avoir essuyé de nombreuses critiques après avoir révélé sa relation avec Charb suite à son décès lors des attentats à Charlie Hebdo, Jeannette Bougrab sort son livre, Maudite, le 13 mai prochain. Elle y raconte son histoire d’amour avec le dessinateur. Pour Paris Match, l’ancienne secrétaire d’Etat revient sur sa rencontre avec Stéphane Charbonnier et le conflit qui l’oppose à sa famille.

Au lendemain des attentats survenus à Paris en janvier dernier et qui ont décimé une partie de la rédaction de Charlie Hebdo, Jeanette Bougrab avait révélé au grand jour, sur la chaîne BFM TV, sa relation avec le directeur du journal satirique, Charb. Dans la foulée, la famille du dessinateur avait démenti dans un communiqué à l’AFP cette supposée idylle.

Face à ces accusations, Jeanette Bougrab avait réagi sur sa page Facebook et avait surtout annoncé qu’elle ne se rendrait pas à l’enterrement de Charb. Au plus mal suite à cette polémique, l’ancienne secrétaire d’Etat, hospitalisée durant les obsèques, aurait tenté de mettre fin à ses jours. Dans Paris Match, elle revient sur ce moment difficile.

"Cela ne sert à rien de le dire ou de l’écrire noir sur blanc. Mais personne ne peut imaginer un seul instant ce que j’ai pu ressentir. C ‘est le Val de Grâce qui m’a sauvée ainsi que mon ami Patrick Besson."

"Tu l’as ton chéri, c’est moi, je suis ton mec"

Puis, Jeannette Bougrab explique à quel moment Stéphane Charbonnier, de son vrai nom, est venu s’installer chez elle. "Lorsque le cancer du pancréas de ma mère a été diagnostiqué à l’été 2014 mon chéri m’a dit "Bien sûr, tu l’as ton chéri, c’est moi, je suis ton mec. Je veux la rencontrer". Pour me soutenir, il est venu habiter chez moi. Il a même apporté sa brosse à dents, un signe qui ne trompe pas. Et chaque matin, avant de partir, il allait me chercher un pain au chocolat et me préparait mon café."

Enfin, celle qui a décidé de quitter l’Hexagone pour rejoindre l’ambassade de France à Helsinki en Finlande, confie les raisons du rejet de la famille du dessinateur de reconnaitre cette relation. Elle a notamment fait consigner chez un huissier sa correspondance avec le caricaturiste, plusieurs SMS et des dessins, comme preuve de leur amour.

"Parce qu’ils veulent faire passer Charb comme l’un de ces "hommes qui saute sur tout ce qu’il bouge" et moi comme son "plan cul". Parce qu’ils veulent que l’image de Charb corresponde à celle qu’ils veulent donner de Charlie Hebdo, irrespectueuse, grossière, irrévérencieuse. Mais Charb était tout le contraire. Il était d’une immense tendresse avec moi. Mais aussi avec ma petite May qu’il accompagnait le matin à l'école ou qu’il emmenait jouer sur son petit vélo."

L'intégralité de l'interview de Jeannette Bougrab est à retrouver jeudi prochain dans la version papier de Paris Match.

 

Réagissez à l'actu people
Fil d'infos
People Tweet
  • 03 déc Gad Elmaleh @gadelmaleh

    La nouvelle mise à jour d'UBER:Comment on peut compliquer le truc un maximum pour perdre un Max de clients?

    Détails
  • 03 déc Paris Hilton @ParisHilton

    Love this piece of me at #ArtBasel by #ErickArtik. 💖 https://t.co/RfsIO9vg3e

    Détails
  • 03 déc Britney Spears @britneyspears

    Jingle ball here we come 🎀🎀🎀🎀 https://t.co/S491PJDzWl

    Détails