• Non Stop People
    est disponible sur
  • Canalsat46
  • Free86
  • Orange84
Politique

Le Petit Journal : réactions de soutien sur les réseaux sociaux après l’agression par les militants FN

Le Petit Journal : réactions de soutien sur les réseaux sociaux après l’agression par les militants FN
(c) BestImage
  • A-
  • A+
Partager Google+

Trois journalistes du Petit Journal de Canal Plus ont été agressés par des militants du FN au cours du traditionnel défilé du 1er mai. L’incident a suscité de nombreuses réactions dans la classe politique. Les deux ministres Najat Vallaud-Belkacem et Fleur Pellerin ont notamment fait part de leur indignation.

Jean-Marie Le Pen privé de discours, intervention des Femen, agression de journalistes…Le traditionnel défilé du 1er mai du parti frontiste ne s’est pas déroulé sans heurts cette année. Pour les militants et la patronne du parti, Marine Le Pen, la fête a été gachée à plusieurs reprises...Mais ce sont surtout les journalistes présents au rassemblement qui ont payé le prix fort.

Les journalistes du Petit Journal "vont bien"

Après l’intervention de deux Femen lors du dépôt de gerbe devant la statue équestre de Jeanne d’arc et l’apparition de trois autres féministes pendant le discours de Marine Le Pen place de l’Opéra et leur expulsion manu militari par le service d’ordre, ce sont trois journalistes du Petit Journal qui ont subi les foudres des manifestants. Ils ont été agressés dans le défilé par des militants FN avant d’être exfiltrés par le service d’ordre du parti frontiste.

"L'une de nos deux équipes sur place a été prise à partie par des militants FN qui les ont frappés, notamment au dos et dans la nuque, mais ils vont bien", a expliqué une porte-parole de Canal+.  L’équipe du Petit Journal a également été prise à partie par Bruno Gollnisch, proche de Jean-Marie Le Pen, qui a attaqué les journalistes avec son parapluie. "Les provocateurs de Canal + pratiquent le micro-perche espion. Après 30 mn., j'ai  détruit l'espion. Petite leçon gratuite de déontologie...", a-t-il relayé sur son compte Twitter.

Des journalistes de l’émission "C à vous" sur France 5 ont également été agressés lors du défilé. C'est Anne-Sophie Lapix, présentatrice du programme, qui a elle-même annoncé la nouvelle.

Deux ministres ont apporté leur soutien aux journalistes

Très relayé par les médias au cours de la journée, l’incident a été vivement condamné au sein de la classe politique.  Najat Vallaud-Belkacem, ministre de l’Education nationale et Fleur Pellerin, ministre de la Culture, ont notamment apporté leur "soutien aux trois journalistes".

"Soutien aux 3 journalistes du Petit Journal frappés puis exfiltrés pendant le 1er mai", a tweeté Najat Vallaud-Belkacem suivi d’un "Rien n’a changé". Plus tard dans la journée, c’est Fleur Pellerin qui a choisi de réagir sur les réseaux sociaux. "La liberté de la presse est toujours un problème pour le FN manifestement", a-t-elle publié sur son compte Twitter.

Manuel Valls, lui, s’est contenté d’un tweet succinct, condamnant "un spectacle effrayant" : "Retenir du 1er mai les conquêtes et le progrès social, plutôt que le spectacle effrayant d’une extrême droite qui ne change pas". SOS Racisme n'a pas hésité non plus à monter au créneau pour dénoncer l'attitude de Bruno Gollnisch.

Réagissez à l'actu people
Fil d'infos
People Tweet
  • 13 déc Non Stop People @NonStopPeople
    Laëtitia Milot victime d'un malaise pendant sa grossesse ? L'héroïne de La vengeance aux yeux clairs dément et pous… https://t.co/ISP4u8kSWi
    Détails
  • 13 déc Jamel Debbouze @DebbouzeJamel
    RT @Krist94Madeira: Première partie de folie de maintenant ou jamel avec @FaridChamekh nouveau talent ✌🏽@DebbouzeJamel a vraiment le don de…
    Détails
  • 13 déc Non Stop People @NonStopPeople
    Synonyme de mauvais souvenirs, Laeticia Hallyday souhaiterait se séparer de la Savannah à Marnes-la-Coquette… https://t.co/W5qRrjWgmE
    Détails