• Non Stop People
    est disponible sur
  • Canalsat46
  • Free86
  • Orange84
Politique

Marine Le Pen condamnée à un examen psychiatrique : Pourquoi le magistrat n’a pas eu le choix

Marine Le Pen condamnée à un examen psychiatrique : Pourquoi le magistrat n’a pas eu le choix
  • A-
  • A+
Partager Google+

Marine Le Pen devra se soumettre à une expertise psychiatrique à cause d'une publication Twitter remontant à 2015. Malgré les protestations et nombreux soutiens reçus par les membres du Rassemblement National, il s'agit là d'une obligation judiciaire. Non Stop People vous révèle pourquoi le magistrat n'a pas eu le choix de prendre cette décision.

Après avoir diffusé sur son compte Twitter en 2015 des photos d'exécutions d'otages par le groupe jihadiste Daesh, Marine Le Pen a été mise en examen pour "diffusion d'images violentes" en mars 2018. L'histoire ne s'est pas arrêtée là puisque la justice, qui s'est saisie de l'affaire, a aujourd'hui décidé d'avoir recours à une expertise psychiatrique. Une décision qui n'a pas manqué de faire réagir la concernée, soutenue par les autres membres de son parti. Pourtant, malgré les protestations, le magistrat, n'a fait que son devoir en suivant le code de procédure pénale de l'article 706-47-1, comme le rappelle le Huffington Post. En cas de "délits de fabrication, de transport, (ou en l'occurrence) de diffusion ou de commerce de message violent ou pornographique susceptible d'être vu par un mineur", la justice se doit d'imposer une expertise psychiatrique. Cette loi qui s'applique à tous, la fille de Jean-Marie Le Pen, anciennement avocate, devrait pourtant la connaître.

 

 

Une décision légale et indiscutable qui divise

Dans plusieurs tweets où elle publie notamment la lettre de la décision de la justice, la présidente du Rassemblement National s'insurge de trouver cela "proprement hallucinant". En réaction aux tweets de Marine LePen, l'avocat et député du RN Gilbert Collard a estimé qu'il s'agissait d'une "psychiatrisation de l'opinion politique". Cette décision judiciaire, légale, a pour objectif "d'évaluer le degré de responsabilité et parfois de dangerosité, de personnes fragiles qui publient des images sur Internet sans forcément se rendre compte des répercussions de leurs actes", d'après les dires de Juliette Daudé, avocate au Barreau de Paris, contactée par le Huffington Post. Une simple évaluation, donc.

 

Par Nina Siahpoush-Royoux

Réagissez à l'actu people
Fil d'infos
People Tweet
  • 11 déc Cyril Hanouna @Cyrilhanouna
    Trop hâte que Camille kiffe avec nous demain https://t.co/xWuxqdK0kX
    Détails
  • 11 déc Paris Hilton @ParisHilton
    Like stardust glistening on fairy wings. This girls dreams are made of magical things. 💫💫🧚🏻‍♀️💫💫 https://t.co/ndha1Fa7m7
    Détails
  • 10 déc Lady Gaga @ladygaga
    RT @hauslabs: 🚨RESTOCK ALERT🚨 Our BURLESQUE KIT - 3 full size products + a clutch for $46 (a $72 value) - is coming back tomorrow at 10am…
    Détails