Politique

Nadine Morano : "On parle bien d’Afrique noire et cela ne choque personne"

Nadine Morano : "On parle bien d’Afrique noire et cela ne choque personne"
  • A-
  • A+

Dans une tribune intitulée "Gaulliste je suis, gaulliste, je resterai", publiée sur Facebook, Nadine Morano est revenue sur son dérapage dans l'émission de Laurent Ruquier. Non Stop People vous en dit plus.

Mise en avant depuis quelques semaines, à cause de son affaire avec l'humoriste Guy Bedos, Nadine Morano a une nouvelle fois créé le buzz à cause d'un discours qualifié d'"indécent" par Yann Moix dans "On n'est pas couché". En effet, alors que la députée européenne donnait une enième fois son avis sur la crise migratoire, elle s'est aussi laissée aller à donner son avis sur la laïcité. Celle qui désire être élue présidente de la République a déclaré que la laïcité serait atteinte si la France accueillerait un jour plus de musulmans que de chrétiens : "Je n'ai pas envie que la France devienne musulmane, car dans ce cas, ce ne serait plus la France".

Nadine Morano, qui a été défendue par Gilbert Collard, a continué dans sa lancée en comparant la France à un pays de race blanche : "Nous sommes un pays Judéo-Chrétien de race blanche. La France un pays de race blanche, c'est sa grandeur d'accueillir des personnes qui viennent d'Afrique et d'autres continents". Laurent Ruquier et ses chroniqueurs se sont d'ailleurs indignés lorsqu'elle a utilisé ce mot.

"Je ne savais pas que le mot race était interdit d’usage"

Mais ce lundi 28 septembre, Nadine Morano a décidé une nouvelle fois de confirmer sa pensée en publiant une tribune sur Facebook. L'ancienne ministre a en effet écrit dans ce texte qu'elle est pronfondément choquée face aux différentes réactions de ses confrères et consoeurs qui semblent, d'après elle, avoir oublié qu'ils ont dérapé plus d'une fois sur ce sujet : "François Fillon, ancien premier ministre de la France, demande des statistiques ethniques, je n’entends pas le même tollé... Ni quand Christiane Taubira a déclaré 'nous sommes les créoles, c’est-à-dire que nous sommes une race indescriptible, c’est merveilleux'". Si les propos ont choqué la classe politique, ils ont aussi choqué les Français. Mais la candidate à la primaire de droite ne semble pas exprimer un seul regret concernant son discours. Si elle campe sur ses positions, elle a tout de même voulu rétablir la vérité dans sa tribune : "Je ne savais pas que le mot race était interdit d’usage dans la langue Française. Je n’accepte pas ce procès en sorcellerie, jamais je n’ai parlé d’une supériorité de race".

Dans son long texte intitulé "Gaulliste je suis, gaulliste, je resterai", Nadine Morano ne semble pas être à court d'arguments. Après s'être attaquée aux "bien-pensants" et à la classe politique, elle a utilisé l'Afrique Noire comme  argument pour appuyer ses propos : "Dans quel pays vit-on quand on ne peut plus dire que la France est un pays aux racines judéo-chrétiennes et que sa population est en majorité de couleur blanche (…) Quand je vais en Côte d’Ivoire on parle bien d’Afrique noire et cela ne choque personne".

Réagissez à l'actu people 1
Par Kervilaouen | le Mardi 29 Septembre - 17:40
Afrique Noire
Parfaitement d'accord avec ses propos. Soyons fier de ce que nous sommes au lieu de toujours baisser la tête. Plein le cul de ce pays administré par des fiottes !
0
Fil d'infos
People Tweet
  • 04 déc Miley Ray Cyrus @MileyCyrus

    ❤️💜💚💛💙 https://t.co/2eQ40Pxo87

    Détails
  • 04 déc Alizée @mellealizee

    Pour revoir notre trio sur une rumba c'est par ici💕 Enjoy✌🏻️#dals https://t.co/xozFTjhOiH

    Détails
  • 04 déc Justin Bieber @justinbieber

    Download @bestfiends FOREVER for free and help to #endAIDS with @RED and @AppStoreGames https://t.co/6AZuIN0MC9… https://t.co/QBS9hUNQEr

    Détails