• Non Stop People
    est disponible sur
  • Canalsat46
  • Free86
  • Orange84
Politique

Nicolas Hulot menacé par Monsanto : l’ancien ministre se confie

Nicolas Hulot menacé par Monsanto : l’ancien ministre se confie
  • A-
  • A+
Partager Google+

Plusieurs mois après sa démission, Nicolas Hulot s’en prend violemment au géant Monsanto. Dans une interview accordée à nos confrères du Journal du dimanche, l’ex-ministre de l’Ecologie a avoué que l’entreprise américaine avait proféré de violentes menaces à son encontre, lors de son mandant. Non Stop People vous en dit plus.

Le 28 août dernier, Nicolas Hulot jetait officiellement l’éponge en officialisant sa démission en direct sur France Inter. "Je prends la décision de quitter le gouvernement", déclarait-il. Le départ du ministre de l’Ecologie avait fait plusieurs heureux, dont Brigitte Bardot. "Il n’était pas du tout à sa place, il était inutile. Il vaudrait mieux qu’il soit remplacé par quelqu’un de plus efficace. Il n’avait ni la possibilité, ni le courage, ni la force de faire quelque chose […] Ili était dans l’incapacité d’imposer son point de vue de ministre […] Macron devrait prendre exemple", avait balancé l’actrice de 84 ans dans une interview accordée au Figaro, toujours le 28 août.

Monsanto nie en bloc 

Mais si son mandat est désormais terminé, Nicolas Hulot a toujours une pensée pour l’environnement et l’écologie. Dans une interview accordée à nos confrères du Journal du dimanche, datant du samedi 2 février dernier, le président d’honneur de la Fondation pour la nature et l’homme a flingué la firme Monsanto, en réaction au procès opposant le géant de l’agrochimie à l’agriculteur Paul François. Pour rappel, ce dernier a décidé de poursuivre Monsanto pour avoir été intoxiqué en 2003, suite à l’utilisation d’un pesticide maintenant interdit, le Lasso. Selon Nicolas Hulot, Paul François "ne réclame pas vengeance, mais justice pour lui et sa profession. S’il perdait ce nouveau procès, ce serait évidemment une humiliation pour toutes les victimes". L’ex-ministre déclare ensuite avoir été pris pour cible personnellement par Monsanto. "Quelques mois après que j’ai été nommé ministre, une personne de ma connaissance, haut placée dans une entreprise travaillant dans le domaine de l’environnement et qui pourra confirmer ce que je révèle ici, est venue me voir avec ce message menaçant : Monsanto avait demandé à une officine belge de s’occuper de ma réputation", a confié Nicolas Hulot au Journal du dimanche. De son côté, le groupe américain a nié en bloc ces accusations qu’il juge "très graves et diffamatoires".

Par Laura C-M

Réagissez à l'actu people
Fil d'infos
People Tweet
  • 20 juin Kim Kardashian West @KimKardashian
    God bless you Kelly! I hope you like it! https://t.co/9lIBWPS50w
    Détails
  • 20 juin P!nk @Pink
    Happy birthday!!! https://t.co/R82XYgtbnp
    Détails
  • 20 juin P!nk @Pink
    Love this!!!! https://t.co/0EfTT2k0Wi
    Détails