• Non Stop People
    est disponible sur
  • Canalsat46
  • Free86
  • Orange84
Politique

Nicolas Sarkozy appelle la police pour dénoncer une fête clandestine

Nicolas Sarkozy appelle la police pour dénoncer une fête clandestine
  • A-
  • A+
Partager Google+

L'ancien président de la République a perdu patience ce mardi 13 avril. Une fête clandestine a été organisée chez ses voisins et les nuisances sonores étaient insupportables, à tel point que Nicolas Sarkozy a été contraint de faire appel aux forces de l'ordre pour gérer la situation.

Les forces de l'ordre ne s'attendaient pas à un tel appel. Depuis mars 2020, la France, ainsi que le reste du monde, vit au rythme de la pandémie de coronavirus. Les rassemblements et les soirées entre amis sont prohibés. Néanmoins, des fêtes clandestines ne cessent d'avoir lieu. De plus, avec la polémique autour des dîners clandestins organisés par Pierre-Jean Chalençon et le chef Christophe Leroy, le sujet est au coeur des esprits. Alors que la plupart des citoyens se privent pour respecter les gestes barrières et éviter la pandémie de coronavirus, les Français sont en colère. D'ailleurs, dans la nuit de ce mardi 13 avril au mercredi 14 avril, Nicolas Sarkozy a perdu patience et a décidé d'appeler la police pour dénoncer une fête clandestine organisée chez ses voisins, en pleine période de confinement. 

Dix-sept contraventions

Les forces de l'ordre sont alors intervenues dans le XVIe arrondissement de Paris, dans la soirée du 13 avril. Aux alentours de 23 heures, elles ont été accueillies par l'ancien président de la République. Comme l'a révélé Le Parisien, Nicolas Sarkozy, exaspéré par ce tapage nocturne, leur a fait part de la situation. Le logement voisin est régulièrement loué pour des tournages, et cela était le cas lorsque les policiers se sont déplacés. Une équipe de production était présente pour tourner une émission destinée à être diffusée sur une chaîne câblée. Dans un premier temps, ils n'ont verbalisé qu'une seule personne. Cependant, les fêtards ne se sont pas calmés pour autant et la situation a empiré. Sur les coups de 2h30 du matin, les forces de l'ordre ont été contraintes de revenir sur les lieux. Gestes barrières aux oubliettes, les policiers ont demandé aux convives de quitter les lieux mais ces derniers ont tenté de résister. Résultat, dix-sept contraventions ont été dressées pour non-port du masque et non-respect du couvre-feu... Selon Nicolas Sarkozy, ces nuisances sont assez fréquentes. 

 

 

Par Solène Sab

Réagissez à l'actu people
Fil d'infos
People Tweet
Les plus lus
Top people

The best of vidéo people