• Non Stop People
    est disponible sur
  • Canalsat46
  • Free86
  • Orange84
Politique

Nicolas Sarkozy : ce qu'il a eu du mal à accepter lors de son divorce avec Cécilia

Nicolas Sarkozy : ce qu'il a eu du mal à accepter lors de son divorce avec Cécilia
  • A-
  • A+
Partager Google+

Mercredi 4 septembre 2019, Nicolas Sarkozy était l'invité événement de C à Vous. L'ancien président de la République venu défendre son best-seller Passions, a évoqué sa séparation ultra médiatisé avec Cécilia Attias. Non Stop People vous en dit plus.

Depuis le 27 juin dernier, Nicolas Sarkozy est sur toutes les lèvres. L'ancien président de la République publiait son nouvel ouvrage autobiographique, "Passions". Une véritable plongée dans la tête du politique où il livre ses souvenirs au gouvernement, ses relations avec Emmanuel Macron ou encore François Hollande mais surtout ses histoires d'amour. S'il a bien sûr évoqué celle qui partage sa vie depuis 2008, Carla Bruni, Nicolas Sarkozy a écrit également quelques lignes sur son ex-femme, Cécilia Attias. Et plus particulièrement sur leur divorce qui a provoqué un engouement médiatique sans pareil. "Je n'avais rien anticipé. Je n'y avait rien compris. Je subissais sans pouvoir contrôler une situation, qui, chaque jour, devenait plus incompréhensible" peut-on lire. Cet épisode, Nicolas Sarkozy l'a mal vécu et l'a fait savoir sur le plateau d'Anne-Elisabeth Lemoine dans "C à vous" ce mercredi 4 septembre 2019.

"Pas un mot sur François Hollande et Ségolène Royal"

"Ça a été tellement médiatisé. Ça a été tellement au cœur du débat" se souvient-il. Pire encore, le papa de Giulia estime avoir été victime d'une "injustice". Et pour cause, alors qu'il voyait son mariage partir en fumée, sa rivale Ségolène Royal vivait une période compliquée avec François Hollande. Seule différence : leurs problèmes conjugaux n'étaient pas étalés aux yeux de tous. "C'est d'ailleurs tellement extraordinaire... Au moment où je vivais cette situation, la candidate de gauche vivait la même situation. Toute la presse était au courant, mais moi je ne savais pas. Mais on parlait de moi et de mes déboires conjugaux chaque minute, et pas un mot sur François Hollande et Ségolène Royal" déplore Nicolas Sarkozy encore aujourd'hui. Toujours quelque peu amer, il trouve tout de même le moyen d'ironiser sur celle qu'il affrontait à l'époque de la campagne présidentielle de 2007 : "Et d'ailleurs tant mieux, ça m'aurait donné de la sympathie, peut-être une certaine faiblesse vis-à-vis de Ségolène Royal."

Par E V

Réagissez à l'actu people
Fil d'infos
People Tweet
  • 29 oct Non Stop People @NonStopPeople
    Coronavirus : Marine Lorphelin annonce une nouvelle inquiétante https://t.co/7dF5pgebVl https://t.co/Z5PNYC8cl3
    Détails
  • 29 oct Paris Hilton @ParisHilton
    Who's ready for #Halloween? 🔥🎃🔥 https://t.co/lYjPkKhbVM
    Détails
  • 29 oct Non Stop People @NonStopPeople
    RT @NonStopPeople: "Si je tombe malade, je dirais d'abord que c'est de ma faute plutôt que celle du gouvernement" : Êtes-vous d'accord avec…
    Détails