• Non Stop People
    est disponible sur
  • Canalsat46
  • Free86
  • Orange84
Politique

Patrick Balkany hospitalisé : sa femme Isabelle s’en prend à la justice

Patrick Balkany hospitalisé : sa femme Isabelle s’en prend à la justice
  • A-
  • A+
Partager Google+

Invitée sur l’antenne de BFTMV, dimanche 22 décembre, Isabelle Balkany a donné des nouvelles de son époux hospitalisé, Patrick Balkany. Dans la foulée, elle s’en est prise au système judiciaire qu’elle accuse d’avoir mis la santé de son mari en danger. Non Stop People vous en dit plus.

Patrick Balkany est mal en point. Accusé de fraude fiscale et de blanchiment, le maire LR de Levallois-Perret avait été incarcéré à la prison de la Santé. Le 12 décembre dernier, il avait été conduit à l’hôpital suite à d’importantes douleurs au dos, comme l’avaient expliqué nos confrères de BFMTV. Lors d’un entretien téléphonique avec la chaîne d’info, son épouse Isabelle Balkany avait levé le voile sur son état de santé. "Mon mari a eu une tumeur à la colonne vertébrale qui a entraîné une opération et la mise en place d’un dispositif métallique dans la colonne vertébrale et depuis des mois il souffre de douleurs épouvantables à tel point qu’en août il a été hospitalisé en urgence à Pompidou", disait-elle.

"Ça peut tuer un homme"

Dimanche 22 décembre, Isabelle Balkany a évoqué la santé de son époux, lors d’un passage sur l’antenne de BFMTV. "Ses jours ont été en danger lorsqu’il a été hospitalisé à Cochin, il y a dix jours", a-t-elle amorcé. Avant de s’en prend au système judicaire. "On a mis gravement la vie de mon mari en danger (…) ‘On’, c’est la justice en l’occurrence", a ainsi poursuivi la maire par intérim de Levallois-Perret. Selon elle, Patrick Balkany n’aurait pas dû être incarcéré dès la fin de la première instance. "Ça ne s’est jamais vu, une mise sous dépôt immédiate (…) pour un problème de fraude fiscale", a-t-elle déclaré.

Isabelle Balkany estime désormais que, en vue de la santé de l’homme politique, la justice aurait dû faire preuve de clémence. "Quand il s’agit d’un monsieur de 71 ans qui trois semaines avant a été hospitalisé d’urgence à Pompidou, qu’on a été obligé de mettre sous morphine parce qu’il a eu une tumeur à la colonne vertébrale et qu’il y a des séquelles importantes de cette tumeur. Si, ça peut tuer un homme, la preuve", assène Isabelle Balkany. Le comble, Patrick Balkany n’aurait pas eu les médicaments qui lui convenaient, ce qui aurait "provoqué l’état dans lequel il est aujourd’hui à l’hôpital".

Par Laura C-M

Réagissez à l'actu people
Fil d'infos
People Tweet
  • 11 aoû P!nk @Pink
    You both have my vote https://t.co/ZSHjXRAjrO
    Détails
  • 11 aoû P!nk @Pink
    Real actual tears of joy over here in the Hart household https://t.co/FuwDcuWOte
    Détails
  • 11 aoû P!nk @Pink
    RT @PadmaLakshmi: #BidenHarris2020 https://t.co/NC4CJxUhXG
    Détails