• Non Stop People
    est disponible sur
  • Canalsat46
  • Free86
  • Orange84
Politique

Patrick Balkany à nouveau mis en examen : pourquoi fait-il face à la justice ?

Patrick Balkany à nouveau mis en examen : pourquoi fait-il face à la justice ?
  • A-
  • A+
Partager Google+

Ce jeudi 23 juillet 2020, Patrick Balkany a été mis en examen pour détournements de fonds publics dans l’affaire des chauffeurs, après un interrogatoire de six heures. Non Stop People vous en dit plus.

Libéré, mais certainement pas délivré de la justice. Sorti de prison pour des raisons médicales, Patrick Balkany vient d'être mis en examen pour détournements de fonds publics dans l’affaire des chauffeurs, rapporte Le Parisien. Selon les informations de nos confrères, l’ancien maire de Levallois-Perret a été interrogé pour la première fois sur cette histoire, pendant plus de six heures, par un juge de Nanterre (Hauts-de-Seine), ce jeudi 23 juillet 2020.

Pour rappel, l’élu municipal aurait profité - à des fins personnelles - des services de quatre agents employés par la commune comme policiers municipaux. Ces derniers étaient chargés de conduire Patrick Balkany et son épouse dans tous leurs déplacements de Levallois-Perret à Giverny (Eure), où vit le couple Balkany. L’un d’eux les aurait même accompagnés aux Antilles où ils possèdent la villa Pamplemousse, sur l'île de Saint-Martin. Patrick Balkany a affirmé avoir “invité” le chauffeur à ses frais, lorsque l’affaire a été révélée en 2013.

Patrick Balkany déjà condamné pour une affaire similaire

Tentant de se défendre, l’ancien élu a expliqué dans un post Facebook qu’un policier municipal est “en toute légalité détaché au cabinet du maire pour assurer les fonctions de chauffeur de sécurité”. S’il n’avait pas été envoyé en prison en septembre dernier, Patrick Balkany aurait dû être entendu sur cette affaire par la brigade de répression de la délinquance économique et financière (BRDE) de la police judiciaire parisienne, chargée des investigations par le juge.

Ce n’est pas la première fois qu’il répond pour de tels actes. En 1996, il a déjà été condamné à quinze mois de sursis, 200 000 francs d'amende et deux ans d'inéligibilité pour avoir fait travailler du personnel municipal à son service.

Par C.F.

Réagissez à l'actu people
Fil d'infos
People Tweet
  • 30 sep Non Stop People @NonStopPeople
    Shannen Doherty atteinte d'un cancer : Ses confidences bouleversantes sur ses "vidéos d'adieux"… https://t.co/4FAifMhQQT
    Détails
  • 30 sep P!nk @Pink
    RT @davidmweissman: #MAGA, before you go to bed tonight, please give my column a read, especially after seeing that debate tonight & consid…
    Détails
  • 30 sep P!nk @Pink
    https://t.co/7jjABo7wtw
    Détails