• Non Stop People
    est disponible sur
  • Canalsat46
  • Free86
  • Orange84
Politique

Prince George : La suspecte qui s'est introduite dans son école souffre de dépression

Prince George : La suspecte qui s'est introduite dans son école souffre de dépression
(c) Maxppp
  • A-
  • A+
Partager Google+

Mercredi 13 septembre, la police anglaise apprenait l’arrestation de Louise Chantry, suite à deux tentatives d’effraction dans l’établissement scolaire du prince George. Selon des informations révélées par le DailyMail, la suspecte âgée de 40 ans aurait une santé mentale fragile et souffrirait de dépression. Plus d’informations sur Non Stop People.

La royauté britannique est-elle en danger ? La rentrée du prince George semblait pourtant s’être bien déroulée... Le 13 septembre, la police anglaise révélait qu’une femme avait été arrêtée après deux tentatives d’effraction dans l’école du prince George, le fils de Kate Middleton et du prince William. Une grosse faille dans la sécurité de la famille royale : "La femme arrêtée a été emmenée au poste de police de Londres Sud où elle demeure en garde à vue. Nous travaillons conjointement avec l'école où est scolarisé le prince George pour revoir les conditions de sécurité après l'incident. La police est responsable de la sécurité du prince et nous continuerons de travailler avec l'école, qui est responsable pour sa part de la sécurité du site", a expliqué Scortland Yard. De son côté, Kensington Palace n’a pas souhaité s’exprimer sur cette faille de sécurité. "Nous sommes au courant de l'incident, mais nous nous refusons à tout commentaire", a déclaré le Palais Royal au site MailOnline.

Une femme psychologiquement instable 

Ce jeudi 14 septembre 2017, la femme a été identifiée par la police, il s’agirait d’une certaine Louise Chantry. Après une longue garde à vue, les policiers ont défini la santé mentale de la suspecte qu’ils qualifient de fragile. Bien connu des services des polices, Louise Chantry est âgée de 40 ans et est une fan inconditionnelle de la famille royale. Trois agressions à son actif dont deux sur policiers, factures impayées et un tempérament "féroce" décrit par ses voisins. Une santé mentale fragile expliquée par son divorce récent. Cependant, la mère de la suspecte a tenu à défendre et rassurer sur les intentions de sa fille : "Elle n'aurait pas fait de mal à George. Elle adore la famille royale et aime les enfants. Elle était terriblement sous pression. Je suis très triste que cela soit arrivé, c'est un incident horrible", a-t-elle déclaré au Daily Mail.

Par Elisa Huet

Réagissez à l'actu people
Fil d'infos
People Tweet
  • 25 oct Non Stop People @NonStopPeople
    RT @NonStopPeople: 115 millions d'euros pour la Culture, est-ce suffisant ?
    Détails
  • 25 oct Paris Hilton @ParisHilton
    And they lived happily ever after. ✨✨👸🏼🤴🏻✨✨ https://t.co/Vq3qst1l4E
    Détails
  • 25 oct Selena Gomez @selenagomez
    RT @WhenWeAllVote: Co-Chair @SelenaGomez has her #IVoted sticker! 🇺🇸 Make a plan to vote early and get yours: https://t.co/0mKOgXeFxI htt…
    Détails