• Non Stop People
    est disponible sur
  • Canalsat46
  • Free86
  • Orange84
Politique

Robert de Niro : après Obama et Clinton, l'acteur visé par un colis suspect

Robert de Niro : après Obama et Clinton, l'acteur visé par un colis suspect
  • A-
  • A+
Partager Google+

L’acteur Robert de Niro a reçu un paquet piégé ce jeudi 25 octobre au sein de sa société de production TribeCa, à New York. Non Stop People vous en dit plus sur ce colis qui contenait des engins explosifs.

Cette semaine du 22 octobre, plusieurs personnalités influentes du parti démocrate américain ont reçu un paquet piégé. Le milliardaire George Soros, Bill et Hillary Clinton, Barack Obama, le réseau CNN, ainsi que l’ancien directeur de la CIA John Brennan ont été visés. Les colis contenaient des engins explosifs fonctionnels et artisanaux. Ce jeudi 25 octobre, c’est au tour de Robert de Niro d’en faire les frais. Un nouveau colis suspect a en effet été envoyé au sein des propriétés new-yorkaises de l’acteur de 75 ans, dans le quartier de Tribeca, dont sa société de production ainsi que son restaurant. Le concerné a signalé le colis suspect à la police aux alentours de cinq heures, heure locale (11h heure française), a rapporté un porte-parole de la police new-yorkaise. L’antenne de la chaîne CBS a annoncé que la NYPD s’est déplacée sur les lieux, accompagnée d’une brigade de déminage. Le colis a ainsi pu être retiré et envoyé directement dans un centre d’analyses du Bronx. 

La politique, au cœur de l’alerte à la bombe ?

Robert de Niro, qui ne s’est jamais caché de ne pas particulièrement apprécier Donald Trump, pourrait être menacé à cause de ses orientations politiques. Celui qui a joué dans le film "Le parrain" a à plusieurs reprises critiqué sur scène le président américain. En juin dernier, il lui avait adressé un "fuck", alors qu’il se trouvait à la remise des Tony Award. L’acteur s’en sort sain et sauf puisque les démineurs sont ainsi parvenus à retirer le colis piégé sans dommage.  Le FBI s’est chargé de mener l’enquête, afin de trouver le responsable de ces envois d’explosifs. Donald Trump de son côté a accusé les médias ce 24 octobre matin sur Twitter. "Une grande partie de la colère que nous voyons aujourd’hui dans notre société est causée par le traitement intentionnellement inexact et imprécis des médias traditionnels, que j’appelle les Fake News". "C’est devenu si mauvais et si hargneux que c’est au-delà de toute description" a-t-il ajouté. Un bouc émissaire tout trouvé donc pour le président américain…

 

Par Nina Siahpoush-Royoux

Réagissez à l'actu people
Fil d'infos
People Tweet
  • 26 mai Paris Hilton @ParisHilton
    My #ParisHiltonMerch 😍🔥 #Sliving Collection is available now! ⚡️Get yours today at https://t.co/avR0A5zF0v 💋… https://t.co/QU8hTJMx7L
    Détails
  • 26 mai Lady Gaga @ladygaga
    Are we thirsty or what @arianagrande?? BRING ON THE RAIN ⛈ #RainOnMe @weatherchannel https://t.co/eX18JePJqg https://t.co/3GMD11ZNhx
    Détails
  • 26 mai Non Stop People @NonStopPeople
    RT @NonStopPeople: Emmanuel Macron a-t-il eu raison d'appeler Jean-Marie Bigard ?
    Détails