• Non Stop People
    est disponible sur
  • Canalsat46
  • Free86
  • Orange84
Politique

Soins psychiatriques ou prison : Piotr Pavlenski se compare aux victimes du régime nazi

Soins psychiatriques ou prison : Piotr Pavlenski se compare aux victimes du régime nazi
(c) /MAXPPP
  • A-
  • A+
Partager Google+

Dans une lettre qu'a pu consulter Le Parisien, la juge d'instruction Laurence Lazerges rappelle à Piotr Pavlenski qu'il doit suivre un traitement psychiatrique sous peine d'aller en prison. Une injonction que l'activiste Russe trouve "dégueulasse".

Piotr Pavlenski a le choix entre des soins psychiatriques ou la prison ! Selon Le Parisien, une lettre signée de la juge d'instruction Laurence Lazerges, le 6 juillet 2020, enjoint l’artiste russe à se faire soigner sous peine de se retrouver derrière les barreaux. Une mesure que le principal intéressé voit comme “traitement forcé”, mais aussi une insulte et une menace directe.

“Je vous rappelle que votre contrôle judiciaire vous astreint à m'envoyer des justifications de soins psychiatriques tous les deux mois. A ce jour, vous ne m'avez envoyé aucun justificatif. Or, comme cela vous a été expliqué, tout manquement volontaire aux obligations de votre contrôle judiciaire peut entraîner à votre égard une mesure de placement en détention provisoire”, écrit la juge. Selon lui,  “par cette lettre, la juge d'instruction déclare que par défaut je suis déjà malade mental”. Face à la situation qu’il juge “beaucoup plus grave qu'une simple exigence procédurale que je refuse de remplir en raison de mon mauvais caractère”, il n’entend pas se soumettre.

“C'est dégueulasse”

L'activiste russe estime que “c'est dégueulasse” et va même jusqu’à comparer son sort à celle de victimes de régimes totalitaires : “Nous avons déjà trop d'exemples historiques où, avec l'aide de la psychiatrie, tout ce qui ne correspondait pas à l'idéologie de l'Etat était nettoyé. C'est un exemple de la façon dont la science devient un instrument d'unification idéologique". Loin de s’arrêter là, il évoque même le régime nazi qui interdisait l’art moderne car considéré comme de l'art "dégénéré" ou encore l’URSS et ses pratiques de la psychiatrie punitive pour emprisonner les dissidents. Mais aussi les Etats-Unis en 1851 “lorsque les esclaves qui tentaient d'échapper à l'esclavage ont reçu un diagnostic psychiatrique de drapétomanie (NDLR : prétendue maladie mentale qui aurait poussé les esclaves à s'évader) et ont également été traités avec des orteils hachés”.

“Ces leçons de l'histoire auraient dû suffire pour enfin comprendre que la psychiatrie est [censée être] une aide à ceux qui souffrent et veulent retrouver la santé, et non un instrument pour éliminer tout ce qui est désavantageux pour le pouvoir”, dénonce-t-il. Pour rappel, Piotr Pavlenski a été mis en examen pour “diffusion sans l'accord de la personne d'un enregistrement portant sur des paroles ou images à caractère sexuel” et “atteinte à l'intimité de la vie privée". Alors que Benjamin Griveaux venait d’annoncer sa candidature à la mairie de Paris, le Russe a dévoilé sur Internet des photos et vidéo à caractère privé. Il est également accusé de "violences aggravées" à la suite d’une bagarre le soir du Nouvel An.

Par C.F.

Réagissez à l'actu people
Fil d'infos
People Tweet
  • 06 aoû Non Stop People @NonStopPeople
    Coronavirus : Alyssa Milano parle de ses symptômes qui ont duré 4 mois https://t.co/ta576jinWl https://t.co/gzaRaNgnDH
    Détails
  • 06 aoû Non Stop People @NonStopPeople
    Flavie Flament pose au naturel : les internautes sous le charme https://t.co/DOUJnTGUu2 https://t.co/7h0owzjYBI
    Détails
  • 06 aoû Non Stop People @NonStopPeople
    Stars 80, la suite : pourquoi la bande-annonce avec Jean-Luc Lahaye a fait polémique https://t.co/okJ8LKoQTq https://t.co/aq1N8vVB9i
    Détails