• Non Stop People
    est disponible sur
  • Canalsat46
  • Free86
  • Orange84
Politique

Valérie Trierweiler et Carla Bruni-Sarkozy mobilisées

Valérie Trierweiler et Carla Bruni-Sarkozy mobilisées
  • A-
  • A+
Partager Google+

Valérie Trierweiler et Carla Bruni-Sarkozy étaient place du Trocadéro, à Paris, mardi matin, pour dénoncer l’enlèvement des 223 jeunes lycéennes nigérianes par le groupe terroriste Boko Haram. Les deux ex-premières dames étaient accompagnées de plusieurs personnalités, comme Léa Seydoux.

Mardi matin, plusieurs personnalités étaient présentes, place du Trocadéro à Paris, pour dénoncer l’enlèvement des lycéennes nigérianes par le groupe terroriste Boko Haram. Parmi elles, deux ex-premières dames, Valérie Trierweiler et Carla Bruni-Sarkozy. Si ce rassemblement matinal n’a pas réuni une foule considérable, Valérie Trierweiler n’a pas voulu manquer ce rendez-vous, elle qui avait donné rendez-vous au plus grand nombre en publiant un message sur son compte Twitter, accompagné du désormais hashtag « Bring Back Our Girls », « Rendez-nous nos filles ». « Le déclic pour moi, ça a été quand j'ai entendu le père d'une des jeunes filles pleurer et dire que tous les pays du monde s'étaient mobilisés pour retrouver l'avion malaisien disparu alors qu'on savait que tous les passagers étaient morts et que personne ne faisait rien pour les jeunes filles qui ont été enlevées, qui n'étaient pas loin, et vivantes », a-t-elle déclaré. L'ex-compagne de François Hollande était présente pour faire passer un message fort à la communauté internationale. « Ce qu'il faut penser, c'est qu'au-delà de ces jeunes filles, il y a tout un symbole. Il faut voir toute la souffrance des femmes dans le monde, il y a des femmes violées, des femmes opprimées », a-t-elle précisé.

"C'EST HONTEUX"

Ce rassemblement s’est tenu quelques jours avant l’ouverture, samedi prochain, d’un sommet à Paris, au cours duquel seront présents plusieurs dirigeants d’Etats africains, comme Goodluck Jonathan, le chef d’Etat du Nigeria, mais aussi ses homologues tchadien, camerounais, nigérien et béninois. La mobilisation internationale concernant le sort des lycéennes nigérianes enlevées par Boko Haram prend de plus en plus d’ampleur. Plusieurs pays ont apporté leur aide au Nigeria pour retrouver les jeunes filles. Présente au rassemblement, l’actrice Léa Seydoux a déclaré : « J'ai été bouleversée, ce genre de choses ne devrait plus exister en 2014. C'est honteux, comment ne pas être touché par ça. » Michèle Laroque, Jane Birkin ou encore Rama Yade étaient présentes. En revanche, Julie Gayet, qui était annoncée, n’a pas fait le déplacement.

Par Simon Bardet

Réagissez à l'actu people
Fil d'infos
People Tweet
  • 12 déc Justin Bieber @justinbieber
    https://t.co/lLVbmPe79l
    Détails
  • 12 déc Non Stop People @NonStopPeople
    Jérôme Commandeur jouera dans le biopic de Valérie Lemercier sur Céline Dion. Il jouera le rôle de René Angélil.… https://t.co/RrDBpj6Qo9
    Détails
  • 12 déc Non Stop People @NonStopPeople
    Les premières photos de la tombe de #JohnnyHallyday sont apparues sur la Toile https://t.co/fEHcmjvZvC https://t.co/MpEVscjLKC
    Détails