Politique

Valérie Trierweiler : l'intégralité de son interview au Times dévoilée

Valérie Trierweiler : l'intégralité de son interview au Times dévoilée
Twitter Times Magazine
  • A-
  • A+

En ouverture de la promotion de son best-seller, en Angleterre, Valérie Trierweiler a accordé une interview exclusive au "Times". Le fil rouge de cet entretien n'est autre, comme dans son ouvrage, que sa rupture avec le président François Hollande.

Solide à l'extérieur, brisée à l'intérieur

Comme si 500 millions d'exemplaires vendus en France ne lui suffisaient pas. Il fallait qu'elle en rajoute une couche. Alors qu'elle s'apprête à entamer la promotion de son livre Merci pour ce moment, au Royaume-Uni, l'ancienne Première dame a accordé une interview au Times. L'entretien a eu lieu à Paris, dans "un hôtel discret juste à côté de la Place des Vosges". Le quotidien anglais décrit "une femme brisée, mais debout", "si maîtrisée qu'elle aurait pu tenir une tasse de thé en équilibre sur sa tête".

Pas question de tourner autour du pot, Valérie Trierweiler aborde bille en tête sa découverte de la liaison entre François Hollande et Julie Gayet, point de départ de son livre "J'ai commencé par les scènes qui étaient les plus douloureuses pour moi. Après ça, il m'a fallu longtemps pour reprendre pied et je n'étais même pas sûre d'y arriver".

Une ex surveillée

"J'ai tenté de comprendre. Puis ce fut le choc. La colère est venue plus tard", poursuit la journaliste. Comprendre quoi ? Les infidélités de son ancien compagnon ou bien son incapacité de rompre clairement ? Depuis la rupture, Valérie Trierweiler aurait  reçu des cadeaux de la part du président, lequel garderait toujours un œil sur elle. "Il m'a dit : 'Je saurai toujours te trouver".

"Bombardée de textes et d'e-mails", la Première dame de France s’est vue admise à l’hôpital où elle prétend avoir été droguée. Des sédatifs lui auraient été administrés à son insu afin de l’empêcher d’accompagner son futur ex-compagnon à Tulle, dans le centre de la France. « C'est le médecin lui-même qui me l'a dit le lendemain", assure-t-elle.

Un témoignage crucial

"Il est important que ce soit un best-seller, pas pour des raisons financières mais parce que tous ceux qui l'ont lu me disent : maintenant nous comprenons ce que vous avez traversé maintenant nous comprenons qui vous êtes", explique la Valérie Trierweiler, persuadée que ses quelque 500 millions de lecteurs français prennent tous, sans exception, son parti.

Réagissez à l'actu people
Fil d'infos
People Tweet
  • 09 déc Non Stop People @NonStopPeople

    Une pédicure s'impose. Oui on sait, c'est #KohLanta https://t.co/Bd0VdMYssz

    Détails
  • 09 déc Non Stop People @NonStopPeople

    C'est parti pour les poteaux ! #KohLanta https://t.co/7bfwKvKKzL

    Détails
  • 09 déc Non Stop People @NonStopPeople

    Il y a deux types de personne dans ce monde #KohLanta https://t.co/nw0uSXwQlv

    Détails