• Non Stop People
    est disponible sur
  • Canalsat46
  • Free86
  • Orange84
Politique

Valérie Trierweiler : Première dame, elle n'avait pas choisi de l'être

Valérie Trierweiler :  Première dame, elle n'avait pas choisi de l'être
  • A-
  • A+
Partager Google+

L’ancienne Première dame refait surface en signant de sa plus belle plume la préface du livre d’Alain Deloche sorti aujourd’hui. C’est l’occasion pour elle d’expliquer ce que fut son rôle au sein de l’Elysée et en tant que compagne du président de la république. Découvrez la suite sur le site Non-Stop-People.

Depuis sa rupture avec le président de la république, Valérie Trierweiler se porte bien. Comme pour faire une entrée en matière et peut-être écrire un livre sur son vécu à l’Elysée et son rôle de première dame, aussi bref fut-il, la journaliste vient de signer la préface du dernier livre d’Alain Deloche dont le titre est « La glace à la vanille ». Le livre est disponible dès aujourd’hui. Dans cette préface, l’ancienne Première Dame revient sur ce rôle et cette place qu’elle a occupée pendant un peu moins de deux ans. BFMTV en dévoilait hier un extrait : « Nous étions alors au début du quinquennat, et je m'interrogeais sur le sens de l'engagement qui devait être le mien. Première dame, je n'avais pas choisi de l'être ! », Rappelle-t-elle. Première dame, Valérie Trierweiler l'est devenue par « la force de l'histoire, parce que j'étais la compagne du président nouvellement élu », souligne la journaliste du célèbre magazine Paris Match.

Le rôle de Première dame n’a jamais été clairement défini. Il n’y a aucune loi qui régisse ce statut, mais d’après Valérie Trierweiler, ce rôle doit être pris très à cœur et implique certaines responsabilités. « Or, même si aucun statut juridique ne définit le rôle d'une première dame, en revanche, la tradition, veut qu'elle se penche, sur le sort de ceux - et ils sont nombreux - qui lui écrivent, parce que désespérés de constater que la société les laisse au bord du chemin », explique-t-elle.

Une rupture non sans conséquence

Suite à sa rupture avec François Hollande, les choses ne se sont pas faites en douceur. Son avocate s’était permis de s’exprimer publiquement rapportant des faits non avéré et ensuite démentis par sa cliente. De plus, Vanity Fair avait publié un article qui apparemment était mensongers avec des fausses déclarations faites par SMS venant du président et de son ancienne compagne. D’autre magazine avait romancé des articles se basant sur des faits existants mais la journaliste de Paris Match s’était insurgée et avait dénoncé la manipulation médiatique, avec un tweet rétablissant la vérité.  Elle réclamait également 55 000 euros pour atteinte à la vie privée par le magazine Closer. 

Par Sophie

Réagissez à l'actu people
Fil d'infos
People Tweet
  • 17 déc KATY PERRY @katyperry
    ready for mars @elonmusk https://t.co/g8VZC0fDGi
    Détails
  • 17 déc Paris Hilton @ParisHilton
    RT @ParisHilton: Refresh your skin with elegant scents & benefits of Rose Water. 🌹#ParisHiltonUnicornMist is my ultimate beauty secret for…
    Détails
  • 17 déc Paris Hilton @ParisHilton
    RT @ParisHilton: I feel so grateful and privileged to be receiving this prestigious award tomorrow evening. It's an honor to accept the "Bu…
    Détails