• Non Stop People
    est disponible sur
  • Canalsat46
  • Free86
  • Orange84
Sport

Adil Rami s'engage contre les violences conjugales : il en dévoile les raisons

Adil Rami s'engage contre les violences conjugales : il en dévoile les raisons
  • A-
  • A+
Partager Google+

Marqué à vie par le meurtre d’une amie victime de violences conjugales, Adil Rami s’engage contre les violences faites aux femmes. Ce mardi 26 mars, le footballeur a accordé une interview à nos confrères de La Provence pour tout expliquer. Non Stop People vous en dit plus.

Pour "contrer les frappes", Adil Rami avait choisi de monter au créneau. Le dimanche 3 mars dernier le footballeur s’engageait contre les violences faites aux femmes, à travers une campagne lancée par Solidarité Femmes. Le compagnon de Pamela Anderson diffusait ainsi une vidéo de cette opération choc sur Instagram, officialisant ainsi son soutien aux victimes de violences conjugales. "Dans l’entourage de mon ex-petite amie, une femme avait subi ce type de violences et perdu la vie. Cela m’a profondément marqué. C’est un sujet dont je parle souvent avec ma mère, mes sœurs. Quand il m’arrive de lire ce genre d’histoires, cela me choque tellement que j’en ai la chair de poule. Je me sens démuni", racontait-il dans les colonnes du Journal du dimanche. Un engagement inattendu et fortement symbolique puisqu’Adil Rami fait notamment parti d’un milieu souvent éclaboussé par des scandales de violences conjugales.

Trente femmes battues à mort depuis le 1er janvier

S’il a décidé d’associer son image à celle d’une campagne antiviolences, c’est pour une bonne raison. Ce mardi 26 mars, nos confrères de La Provence ont dévoilé une interview du footballeur de 33 ans dans laquelle il dévoile les motivations de son engagement. "J'y pensais depuis longtemps parce que cette cause me tient à coeur. Sur Terre, il y a beaucoup de problèmes et nous avons tous nos responsabilités. Depuis très longtemps, je vois ce qui se passe, je ne dis rien et ça me fait super mal", a-t-il d’abord raconté. Adil Rami confie également avoir été touché en plein cœur par le meurtre de la fille d’un ami, Clélia Médina. Un crime qui avait eu lieu en février 2008 à Lille. L’ex-compagnon de la jeune femme, alors âgée de 18 ans, avait été condamné. "Je connaissais très bien sa famille. J'étais tout le temps avec son papa, Éric. On jouait au tennis, on allait au restaurant. Un matin, on a appris que Clélia avait été retrouvée morte dans une rivière. C'était en 2008, son copain l'avait frappée en sortie de boîte. Ce fut un énorme choc. Son père m'a par la suite demandé d'être le parrain de son association, ‘Princesse Clélia’. J'ai bien évidemment accepté, mais je me sentais impuissant, je n'avais pas assez de poids. Plus tard, j'ai effectué quelques démarches pour pouvoir aider dans d'autres structures, mais je n'ai pas été pris au sérieux. J'ai donc attendu, pris le temps, et là, on s'est lancé avec l'UNFP", se remémore le joueur de l'OM. 

Le beau brun avoue également avoir été interpellé par le meurtre de Julie Douib, une maman âgée de 34 ans, assassinée en Corse. Elle est la trentième victime de féminicide depuis le début de l’année 2019. En France, une femme meurt tous les deux jours sous les coups de son compagnon. Et si certaines franchissent le pas courageusement et portent plainte, une grande majorité dénonce le système judiciaire, parfois jugé trop clément face à des affaires de violences faites aux femmes (viol, agression, harcèlement, etc.).  De quoi encourager Adil Rami de s’imposer comme un nouvel atout de poids.

Par Laura C-M

Réagissez à l'actu people
Fil d'infos
People Tweet
  • 18 aoû La Fouine @lafouine78
    RT @SeydinaBNDiouf: 🥰🥰😭😭😭 https://t.co/5LFEPYq6IA
    Détails
  • 18 aoû La Fouine @lafouine78
    RT @STchago: Ice cream 🍧 https://t.co/JOkhL4Fn3E
    Détails
  • 18 aoû Kim Kardashian West @KimKardashian
    @baby_jaaaaay Yes! They are all sold individually on https://t.co/aIjp1MjKyr
    Détails