• Non Stop People
    est disponible sur
  • Canalsat46
  • Free86
  • Orange84
Sport

Affaire Sarah Abitbol : une vingtaine d'entraîneurs mis en examen pour violences sexuelles

Affaire Sarah Abitbol : une vingtaine d'entraîneurs mis en examen pour violences sexuelles
  • A-
  • A+
Partager Google+

L'affaire Sarah Abitbol a vivement secoué le monde du patinage français. Le témoignage de l'ancienne championne a permis l'ouverture d'une enquête sur les violences sexuelles au sein des sports de glace, et le rapport est glaçant.

En janvier dernier, Sarah Abitbol se confiait après plusieurs années d'hésitation. L'ancienne championne de patinage artistique a décidé de lever le voile sur les nombreuses violences sexuelles qu'elle a subies étant plus jeune. Le 29 janvier dernier, elle racontait à L'Équipe ses années de calvaire : "Monsieur O était l'un de mes entraîneurs lorsque j'avais 15 ans et que je suis venue à Paris avec mes parents. (...) C'était l'un des entraîneurs qui s'occupait à la fois des plannings, des entraînements sur glace, des étirements, et qui gérait tous les patineurs du club" révélait-elle, "Lors des étirements, on se regardait toutes bizarrement ; il se couchait sur nous et il en profitait. Il restait très longtemps sur nous, les jambes écartées derrière notre dos et c'était vraiment très très très désagréable et très choquant".
Ce témoignage a fait l'effet d'une bombe. Il a poussé à la démission Didier Gailhaguet, ancien président de la Fédération Française des Sports de Glace et une longue enquête a été menée par l'inspection générale de l'éducation, du sport et de la recherche (IGESR).

"Je suis soulagée" 

Celle-ci vient de rendre son verdict dans un rapport publié le 28 juillet dernier. Rapport qui pointe du doigt plus d'une "vingtaine d'entraîneurs" de danse sur glace mis en cause dans des affaires de violences sexuelles, physiques ou verbales dans le milieu du patinage. Le rapport précise ensuite que 12 entraîneurs sont mis en cause "pour des faits de harcèlement ou d'agressions sexuelles, trois d'entre eux ont été condamnés, dans le passé, à des peines d'emprisonnement, fermes ou assorties d'un sursis", sept dossiers "concernent des violences physiques ou verbales (dont une majorité pourrait être frappée de prescription)", et deux pour "des entraîneurs décédés avant que les procédures engagées aient pu aller jusqu'à leur terme".
Sarah Abitbol a réagi à ce rapport ce mardi 4 août sur franceinfo : "On m'entend et on m'écoute. Je suis soulagée. C'est une première étape. On peut dire que la honte a changé de camp et aujourd'hui, je peux me regarder dans la glace en étant fière de moi et en disant que j'ai vraiment brisé quelque chose de très important."

Par J.F.

Réagissez à l'actu people
Fil d'infos
People Tweet
  • 18 sep Non Stop People @NonStopPeople
    Marie-Sophie Lacarrau : pourquoi elle ne fera pas ses adieux aux téléspectateurs de France 2 https://t.co/zfhensGYnE https://t.co/1Sg4KS2nFU
    Détails
  • 18 sep Non Stop People @NonStopPeople
    Marie-Sophie Lacarrau au "13H" de TF1 : un bon choix ?
    Détails
  • 18 sep Non Stop People @NonStopPeople
    Johnny Hallyday : Nathalie Baye partage un tendre souvenir https://t.co/SrO1hiYky3 https://t.co/Ua4kjEqYPu
    Détails