Sport

Amaury Leveaux – "Sexe, drogue et natation" : Le nageur regrette ses propos, "J’ai été beaucoup trop loin"

   / 7  
Amaury Leveaux accusé de violences conjugales par sa compagne
1
Amaury Leveaux accusé de violences conjugales par sa compagne
Amaury Levaux a été placé en garde à vue
2
Amaury Levaux a été placé en garde à vue
Amaury Leveaux : Sa compagne souhaiterait porter plainte
3
Amaury Leveaux : Sa compagne souhaiterait porter plainte
Amaury Leveaux en pleine polémique
4
Amaury Leveaux en pleine polémique
Amaury Leveaux avait déjà créé le buzz avec son livre
5
Amaury Leveaux avait déjà créé le buzz avec son livre "Sexe, drogue et natation"
Amaury Leveaux y révélait les dessous de la natation
6
Amaury Leveaux y révélait les dessous de la natation
Amaury Leveaux avait balancé sur les excès des nageurs
7
Amaury Leveaux avait balancé sur les excès des nageurs
  • A-
  • A+

Au mois d’avril dernier, Amaury Leveaux créait la polémique en publiant son livre, "Sexe, drogue et natation" dans lequel il dénonçait les dérives de son sport, pointant notamment du doigt le dopage. Depuis, le nageur semble regretter certains de ses propos, comme il l’a confié lors d’un entretien accordé à BFM TV.

Lors de la sortie de son livre, "Sexe, drogue et natation" au mois d’avril, Amaury Leveaux avait créé le buzz. Et pour cause, le nageur n’a pas hésité à balancer sur le milieu de la natation : "J’ai envie de parler, tout simplement, pour raconter l’envers du décor", avait-il écrit. Plus encore, il avait fait des révélations chocs sur l’usage de drogue autour des bassins : "Certains d’entre nous ne crachent pas sur un petit rail de temps en temps. Pour d’autres, ce n’est plus un rail, c’est carrément une autoroute couverte de poudre blanche sur laquelle ils glissent à vitesse grand C, comme Cocaïne". Lors d’un récent entretien accordé à RMC, le nageur –retraité depuis 2013- avait même confié la certitude d’avoir été battu à cause du dopage : "Je pense que j’ai été battu deux, trois fois par des personnes dopées. Maintenant, on verra bien, l’avenir nous le dira. Ça ne sert à rien de le dire, c’est pas vu pas pris", avait-il lâché.

"C’est pas un strepsils qui va permettre au nageur d’être vraiment dopé"

En bref, Amaury Leveaux en veut à ses camarades dopés, et il ne s’est pas privé pour le faire savoir. Ainsi, alors qu’il était interviewé par L’Equipe, le nageur –qui serait un mauvais chanteur selon la troupe des Enfoirés- avait alors comparé les tricheurs aux pédophiles, lâchant : "Les tricheurs, c’est comme les pédophiles, une balle dans la tête". Des propos sur lesquels il était revenu au micro de Philippe Vandel sur France Info : "Mes propos ont dépassé ma pensée. Je ne pense pas qu’un mec dopé doit recevoir le même châtiment qu’un pédophile", avait-il estimé. Ce mercredi 5 août, c’est au micro de BFM TV qu’Amaury Leveaux a de nouveau dû se justifier : "J’ai été un peu dur là-dessus, quand même", a-t-il confié avant d’ajouter : "Pour les pédophiles, je ne change pas d’avis, c’est un truc c’est pas possible. Pour les tricheurs, j’ai été beaucoup trop loin".

Plus encore, il s’est expliqué sur les raisons qui l’ont poussé à s’excuser : "C’est sorti, c’est sorti, maintenant il faut assumer. Mais quand je vois maintenant quand on prend un solutricine, un drill ou du strepsils et qu’on est tout de suite dopé… C’est pas un strepsils qui va permettre au nageur d’être vraiment dopé, ça ne va pas le faire nager plus vite, courir plus vite ou mieux jouer au foot", a lâché celui pouvait compter sur le soutien de Nelson Monfort avant de conclure : "J’ai été un peu dur, je me suis excusé auprès de tout le monde. Il faut, je pense, qu’il y ait des sanctions bien définies, c’est un peu trop flou"

Réagissez à l'actu people
Fil d'infos
People Tweet
  • 03 déc Non Stop People @NonStopPeople

    Roh mais pleure pas Camille 😿 #DALS

    Détails
  • 03 déc Non Stop People @NonStopPeople

    RT si toi aussi tu penses à la Star Ac #DALS

    Détails
  • 03 déc P!nk @Pink

    I'm sending you so much love and healing light 🙏🏾💞💞💞💞💞 https://t.co/4F8PRgseiT

    Détails