• Non Stop People
    est disponible sur
  • Canalsat46
  • Free86
  • Orange84
Sport

Bixente Lizarazu : Ce jour où il a été menacé de mort par un groupe terroriste

Bixente Lizarazu : Ce jour où il a été menacé de mort par un groupe terroriste
  • A-
  • A+
Partager Google+

Dans "le Divan" de Marc-Olivier Fogiel en 2017, Bixente Lizarazu avait fait part des menaces de la part d’un groupe terroriste qu’il avait reçu. Non Stop People vous en dit plus.

Ce jeudi 27 juin 2019, la Coupe du monde féminine se poursuit sur TF1. Il s’agit du 1er quart de finale de la compétition qui voit s’affronter la Norvège et l’Angleterre. Pour l’occasion, les téléspectateurs pourront suivre le match grâce aux commentaires de Grégoire Morgotton et Bixente Lizarazu. Ce dernier, ancien champion du monde de foot, aurait pourtant pu ne jamais avoir la carrière qu’on lui connaît. En effet, lors de son passage dans "le Divan" de Marc-Olivier Fogiel en 2017, Bixente Lizarazu évoquait la tentative d’extorsion et les menaces de mort dont il faisait l’objet par l’organisation terroriste ETA. En effet, c’est dans son autobiographie qu’on apprenait cette sombre histoire. L’ex joueur de foot était accusé d’avoir "défendu les couleurs d'un État ennemi." "Tu as été payé au centuple pour porter le maillot d'un État oppresseur avec l'argent volé aux Basques et au peuple basque" pouvait-on lire dans l'ouvrage. Une référence direct à son transfert pour l’Athlétic Bilbao à l’époque.

Une protection militaire pendant un an

S’il a réussi à garder la tête froide, Bixente Lizarazu a toute de même vécu dans la peur quelques temps. Il bénéficiait même d’une protection militaire surarmée pendant un an. Ces menaces avaient également compromis sa sélection en équipe de France. Il raconte notamment que Raymond Domenech cherchait à le mettre de côté. "Je ne vais pas te prendre, j'ai même douté de te convoquer. Après tout ce qui se passe autour de toi, la lettre de menaces de l'ETA, j'ai eu peur que tu n'apportes des ondes négatives à l'équipe." Pour faire face à cette situation incroyable, Bixente Lizarazu avait une astuce bien à lui pour se rassurer. "Je m'imagine dans l'Aston Martin de James Bond. Ce délire, dans lequel je suis dans la peau de 007, enlève la gravité à ce rituel pesant et me permet de le supporter."

Par E V

Réagissez à l'actu people
Fil d'infos
People Tweet
  • 31 mai Justin Timberlake @jtimberlake
    @lindseyyok @MNFreedomFund 🙏🏻
    Détails
  • 31 mai Justin Timberlake @jtimberlake
    @Zo0oks @MNFreedomFund 🙏🏻
    Détails
  • 31 mai Justin Timberlake @jtimberlake
    @itsbrianaleigh @MNFreedomFund 🙏🏼
    Détails