• Non Stop People
    est disponible sur
  • Canalsat46
  • Free86
  • Orange84
Sport

Caroline Garcia victime de cyberharcèlement : son témoignage choc

Caroline Garcia victime de cyberharcèlement : son témoignage choc
(c) /MAXPPP
  • A-
  • A+
Partager Google+

Après avoir partagé les nombreuses insultes qu'elle reçoit au quotidien, la tenniswoman Caroline Garcia s'est confiée dans les colonnes de L'Equipe. Non Stop People vous en dit plus sur ses déclarations.

"J’espère que tu vas mourir d’un cancer", "Tu es la honte du sport"…  Trop, c’est trop pour Caroline Garcia. Victime d’attaques après sa défaite au premier tour du tournoi WTA de Saint-Pétersbourg le 11 février dernier, la Lyonnaise a décidé de partager avec ses abonnés les nombreuses insultes et autres messages souhaitant sa mort reçus sur les réseaux sociaux. La jeune femme de 26 ans espère ainsi alerter le grand public sur le lot d’insultes qu’elle et de nombreux joueurs reçoivent au quotidien. 

Interrogée par le journal L’Equipe, elle dévoile n’avoir partagé qu’un "dixième" des messages qui lui sont envoyés "surtout après les défaites" surtout par "des parieurs, mais c’est quotidien". "Les mots et les phrases sont violents. Dans la vie de tous les jours, les gens ne se permettraient jamais de dire ça. On sait que ça se passe comme ça, on n'y fait pas spécialement attention". Caroline Garcia explique avoir eu "envie de montrer aux gens ce qui se passait". Après avoir diffusé les torrents de haine dont elle est la cible, "le nombre de messages contraires et positifs était gigantesque".

"Personne ne peut faire grand-chose"

"Les gens qui ne t'aiment pas t'envoient des messages, mais souvent, la majorité des gens qui t'apprécient n'en envoient pas. En partageant ça, les gens se sont mis à m'écrire et j'avais beaucoup plus de messages positifs que négatifs. Les gens ne se rendaient pas compte de la violence des propos", a-t-elle raconté. A la question : "Avez-vous signalé à la WTA ?", la tenniswoman répond : "Les gens de la WTA le savent. La superviseure de Saint-Pétersbourg est venue me voir pour savoir si j'allais bien. Je lui ai répondu : "oui, oui". Mais personne ne peut faire grand-chose". Ainsi, elle explique qu’il y a "un truc anti-harcèlement" mis en places par la WTA, "mais je ne sais pas trop ce qu’on peut faire".

Par C.F.

Réagissez à l'actu people
Fil d'infos
People Tweet
  • 10 avr Kim Kardashian West @KimKardashian
    Brand new episode of #KUWTK starts in let's than an hour!!!
    Détails
  • 10 avr Selena Gomez @selenagomez
    RT @rarebeauty: Staying positive, writing rare reminders and leaving them around the house just like @selenagomez. Positivity is not cancel…
    Détails
  • 10 avr Selena Gomez @selenagomez
    @MikeAdamOnAir 🥰
    Détails