• Non Stop People
    est disponible sur
  • Canalsat46
  • Free86
  • Orange84
Sport

Christophe Dominici : pourquoi Max Guazzini ne croit pas à la thèse du suicide (Exclu vidéo)

Christophe Dominici : pourquoi Max Guazzini ne croit pas à la thèse du suicide (Exclu vidéo)
  • A-
  • A+
Partager Google+

Le 24 novembre dernier, Christophe Dominici a été retrouvé mort au parc de Saint-Cloud dans des circonstances qui restent floues. Invité ce week-end dans "Good Morning Week-end" sur Non Stop People, Max Guazzini a accepté de répondre aux questions de Mickael Dorian. Il a, entre autres, expliqué pourquoi il ne croit pas à la thèse du suicide.

Christophe Dominici est décédé le 24 novembre dernier au parc de Saint-Cloud (Hauts-de-Seine) après une chute d'une dizaine de mètres. Une disparition qui encore aujourd'hui reste mystérieuse, la thèse du suicide n'étant pas totalement écartée, mais rejetée par la famille. Invité dans "Good Morning Week-End" ce week-end, Max Guazzini a confié ce qu'il en pensait, six mois après le drame. "Je ne sais pas ce qu'il s'est passé. Je suis allé sur les lieux, c'est incompréhensible. Je pense qu'il a été traumatisé par des personnes qui lui ont fait du mal, à Béziers notamment, mais je ne sais pas ce qu'il s'est passé. Tout ce que je sais, c'est que c'est un chagrin immense", a-t-il dit. Après avoir confié s'être rendu sur sa tombe à Hyères la semaine dernière, Max Guazzini a montré son téléphone sur lequel il a mis en fond d'écran une photo de l'ancien rugbyman, décédé à l'âge de 48 ans.

"Quand je pense à lui, déjà, souvent je pleure"

Dans la suite de l'entretien, Mickael Dorian est revenu sur les propos de Bernard Laporte et du père de Christophe Dominici dans "TPMP". Face à Cyril Hanouna, ces derniers avaient confié ne pas croire à la thèse suicide. "Moi non plus", a fait savoir Max Guazzini. Et de poursuivre : "La dernière fois que je l'ai rencontré, je remontais sur Paris en voiture. On se téléphone. Il dit : 'Bon, je descends. Où tu es ?' Il était entre Valence et Montélimar et moi entre Montélimar et Valence. On est sortis tous les deux de l'autoroute à un péage. On s'est rencontrés, on s'est vus là, on était content de se voir et c'était la dernière fois que je l'ai vu. C'était un mois avant sa disparition".

Max Guazzini a poursuivi son témoignage, non sans émotion. "Quand je pense à lui, déjà souvent je pleure. On a un WhatsApp de tous les anciens joueurs du Stade Français et j'ai dit : 'C'était mon préféré et vous le saviez tous'. Parfois on s'est engueulé, ça n'a pas toujours été une relation facile. On a eu des moments difficiles, mais cela dit, il y avait une affection entre nous. Son dernier SMS que j'ai reçu c'était : 'Je t'aime mon Max'. On était vraiment très, très proches. Il y a sa femme, ses enfants, ses parents, c'est difficile. Je ne crois pas trop non plus à la thèse du suicide, on ne saura jamais je crois. Le doute persistera".

Confidences exclusives. Ne pas reprendre sans citer "Good Morning Week-End" sur Non Stop People.

Par Non Stop People TV

Réagissez à l'actu people
Fil d'infos
People Tweet
Les plus lus
Top people

The best of vidéo people