• Non Stop People
    est disponible sur
  • Canalsat46
  • Free86
  • Orange84
Sport

Clémentine Sarlat : ses propos chocs sur son départ de France Télévisions

Clémentine Sarlat : ses propos chocs sur son départ de France Télévisions
  • A-
  • A+
Partager Google+

Dans le journal L’Equipe du samedi 4 avril, Clémentine Sarlat lève le voile sur son départ du service des sports de France Télévisions en 2018. Elle dénonce des comportements misogynes et évoque le harcèlement moral subi.

Clémentine Sarlat a accordé une interview au journal L’Equipe paru ce samedi 4 avril. Elle revient sur son départ inattendu du service des sports de France Télévisions à l’été 2018. Journaliste sportive, la jeune femme assurait les interviews au bord des terrains de rugby et de tennis notamment. De retour de son congé maternité, alors qu’elle devait assurer la co-présentation de "Stade 2" avec Matthieu Lartot, la jeune femme déchante. Elle livre un témoignage poignant dans lequel elle révèle avoir subi du harcèlement moral et des propos misogynes. "Lorsque je reviens en janvier 2018, on me dit ‘A cause des lumières et des caméras, tu ne pourras pas être à côté de Matthieu’". Puis elle confie, "J’allais à Stade 2 en pleurant (…) personne ne me parlait. Ils m’avaient mise dans un bureau à part".

"Dès que je mettais une jupe, j’avais forcément le droit à une réflexion"

Si elle parle de harcèlement moral, Clémentine Sarlat va plus loin et dénonce des comportements inadmissibles. Elle revient sur son expérience plus jeune au service informations de France Télévisions. "J’ai entendu dans l’oreillette un homme en régie dire ‘Tu crois qu’elle suce elle aussi ?’ C’est violent". Puis sur son expérience au service des sports elle révèle avoir travaillé avec "des gens géniaux mais aussi des gros c***". "Avec les vieux, dès que je mettais une jupe, j’avais forcément le droit à une réflexion". Si elle compare avec son expérience à TF1 pendant le mondial 2019 de rugby, rien à voir, "tout le monde était normal".

Si elle ne s’est pas exprimée publiquement, c’est par manque "d’appui", "Je me suis toujours demandé si ce que j’avais vécu était assez grave pour prendre la parole". Le mouvement Me Too a été bénéfique et l’a libérée dans sa prise de parole. Maintenant qu’elle a tourné la page, Clémentine Sarlat révèle qu’elle ne retournera « plus jamais dans une rédac au quotidien !" Aujourd’hui elle s’est tournée vers les podcasts, "il n’y a pas d’image… Je suis indépendante et heureuse". Ses propos sont forts, marquants et n’ont pas tardé à faire réagir sur Twitter notamment où des femmes journalistes lui ont témoigné leur soutien.

Réagissez à l'actu people
Fil d'infos
People Tweet
  • 26 mai Lady Gaga @ladygaga
    Are we thirsty or what @arianagrande?? BRING ON THE RAIN ⛈ #RainOnMe @weatherchannel https://t.co/eX18JePJqg https://t.co/3GMD11ZNhx
    Détails
  • 26 mai Non Stop People @NonStopPeople
    RT @NonStopPeople: Emmanuel Macron a-t-il eu raison d'appeler Jean-Marie Bigard ?
    Détails
  • 26 mai Cyril Hanouna @Cyrilhanouna
    Merci pour ta sympathie et ta bonne humeur la baronne ❤️❤️❤️❤️ #APOAL https://t.co/xufsIlilYv
    Détails