• Non Stop People
    est disponible sur
  • Canalsat46
  • Free86
  • Orange84
Sport

Diego Maradona mort : Son médecin visé par une enquête, il réagit

Diego Maradona mort : Son médecin visé par une enquête, il réagit
maxppp
  • A-
  • A+
Partager Google+

Le médecin de Diego Maradona a appris qu’il était visé par une enquête pour homicide involontaire quelques jours après la mort de la la légende du football. Face à la nouvelle, le médecin a décidé de sortir du silence ce dimanche 29 novembre. Non Stop People vous en dit plus.

L’Argentine a perdu il y a quelques jours sa légende du football. A 60 ans, Diego Maradona est décédé d’un arrêt cardiaque à son domicile quelques semaines après une opération. Et alors que le pays a décrété un deuil national, la police de Buenos Aires a décidé de lancer une enquête contre le médecin de Diego Maradona pour rechercher des éléments sur une éventuelle négligence professionnelle de sa part. L’enquête a été déclenchée par les déclarations des filles de Diego Maradona, qui ont évoqué avec la police la manière dont le problème cardiaque de l’ancien sportif a été géré dans sa résidence de Tigre : "Nous continuons les investigations en recueillant des témoignages, dont ceux de membres de la famille", a indiqué une source judiciaire de San Isidro.

"Je suis fier de tout ce que j’ai fait"

En attendant les tests toxicologiques, le médecin de Diego Maradona, Leopoldo Luque, est finalement sorti de son silence il y a quelques heures lors d’une conférence de presse télévisée. Face aux journalistes, l’homme a affirmé qu’il avait fait "tout ce qu’il pouvait jusqu’à l’impossible. Vous voulez savoir de quoi je suis responsable ? De l’avoir aimé, de m’être occupé de lui, d’avoir prolongé sa vie, de l’avoir améliorée jusqu’à la fin. Je suis fier de tout ce que j’ai fait. Je n’ai rien à cacher. Je suis à la disposition de la justice". Si Leopoldo Luque ne sait pas pourquoi il n’y avait pas de défibrillateur au domicile de la star, il a fait savoir que Diego Maradona était ingérable : "Il aurait dû aller dans un centre de rééducation [après son opération]. Il n’a pas voulu, et il ne voulait pas non plus d’un accompagnant thérapeutique. Une psychiatre avait demandé qu’il y ait toujours une ambulance devant chez lui. Je ne sais pas qui est responsable du fait qu’il n’y avait pas d’ambulance [ce jour-là]". 

Par Alexia Felix

Réagissez à l'actu people
Fil d'infos
People Tweet
  • 28 Jan P!nk @Pink
    RT @TongassNF: The first full moon of 2021 is the Wolf Moon. The moon will rise in the east after sunset Thursday but will also appear ful…
    Détails
  • 27 Jan Paris Hilton @ParisHilton
    RT @bverhoev: YES, join us! You won't want to miss my conversation with @ParisHilton and @alexhaggiagdean -- and go watch #ThisIsParis !
    Détails
  • 27 Jan Paris Hilton @ParisHilton
    Join @AlexHaggiagDean & I tomorrow at 12PM PT for our conversation with @TheWrap & @BVerhoev about #ThisIsParis, Be… https://t.co/IsVwhYVmzM
    Détails