• Non Stop People
    est disponible sur
  • Canalsat46
  • Free86
  • Orange84
Sport

Earvin Ngapeth : La star de l’équipe de France de volley interpellée pour harcèlement sexuel

Earvin Ngapeth : La star de l’équipe de France de volley interpellée pour harcèlement sexuel
  • A-
  • A+
Partager Google+

Earvin Ngapeth, joueur de l’équipe de France de volley a été arrêté lundi 9 décembre alors qu’il se trouve actuellement au Brésil. Il est accusé d’avoir donné une fessé à une femme dans une salle de spectacle. Non Stop People vous en dit plus.

Les faits se sont produits dans la soirée du lundi 9 décembre à Belo Horizonte, au Brésil. Earvin Ngapeth y est actuellement en déplacement avec son club russe de Kazan pour participer à une compétition internationale. Joueur emblématique de l’équipe de France de volley avec 249 sélections au compteur, il a été arrêté et conduit au commissariat. Son avocat Me Hugues Bouget, parle dans un communiqué de presse adressé à l’AFP d’un "malentendu".

Il affirme avoir confondu la jeune femme avec quelqu'un d'autre

Earvin Ngapeth est accusé de harcèlement sexuel. Lundi soir, il se trouvait dans une discothèque avec des amis. Au cours de la soirée, il aurait donné une fessée à une femme de 29 ans présente dans l’assemblée. Elle aurait répliqué en lui donnant un coup au bras et en appelant la police. Le joueur et la plaignante ont immédiatement été transférés au commissariat. Earvin Ngapeth a alors expliqué avoir "confondu, lors d’une soirée en discothèque, une amie du groupe avec lequel il se trouvait avec une parfaite inconnue et a eu un geste, de fait, qu’elle a pu considérer comme inconvenant à son égard", explique son avocat. Le joueur s’est excusé auprès de la jeune femme et assure qu’il n’avait aucune intention de l’agresser. La star des Bleus sera entendue ce mardi par les juges. Son avocat sur place va plaider qu’il s’agissait seulement "d’une blague", "sans strictement aucune intention de la part du joueur de réaliser un geste inapproprié".

Earvin Ngapeth a déjà eu affaire à la justice par le passé. Il a été condamné à trois mois de prison avec sursis en 2016 pour avoir frappé un contrôleur de la SNCF avant d’être relaxé en appel. Puis en 2017, il avait à nouveau été relaxé dans une affaire de rixe survenue quatre ans plus tôt à Montpellier.

Par Mélanie C.

Réagissez à l'actu people
Fil d'infos
People Tweet
  • 29 mai Non Stop People @NonStopPeople
    Donald Trump épinglé par Twitter pour "apologie de la violence" https://t.co/sokFOtXyMt https://t.co/7pQS1eTUu5
    Détails
  • 29 mai Non Stop People @NonStopPeople
    Cinémas, concerts : êtes-vous impatients de leur réouverture ?
    Détails
  • 29 mai Non Stop People @NonStopPeople
    Héritage de Christophe : Le chanteur ruiné et criblé de dettes ? https://t.co/xTs6uv1NV6 https://t.co/6aNoWqBIOP
    Détails