• Non Stop People
    est disponible sur
  • Canalsat46
  • Free86
  • Orange84
Sport

France - Turquie : Pourquoi de nombreux politiques demandent l’annulation

France - Turquie : Pourquoi de nombreux politiques demandent l’annulation
  • A-
  • A+
Partager Google+

Ce lundi 14 octobre, dans le cadre des qualifications à l’Euro 2020, l’équipe de France affrontera la Turquie sur la pelouse du stade France. Un match qui suscite un tollé politique, alors que plusieurs élus demandent l’annulation de la rencontre. Non Stop People vous en dit plus.

C’est une rencontre cruciale pour l’équipe de France. Après une première défaite à Konya, en juin dernier, les Bleus s’apprêtent à retrouver les Turcs dans la soirée de ce lundi 14 octobre, au stade de France. Les joueurs de Didier Deschamps tenteront de se qualifier pour l’Euro 2020. Et ce, sur fond de polémique. En effet, après l’offensive turque en Syrie, plusieurs élus ont demandé l’annulation de la rencontre France-Turquie sur les réseaux sociaux.

Pour rappel, le 8 octobre dernier, le président de la Turquie Recep Tayyip Erdogan avait annoncé le lancement d’une nouvelle opération militaire contre la milice kurde des Unités de protection du peuple, soutenue par les Occidentaux au nord de la Syrie. Depuis mercredi, 104 combattants kurdes et plus de 60 civils ont été tués dans les violences, selon un dernier bilan de l'OSDH, comme le rapporte France info. Tandis que la France a condamné "très fermement" cette offensive, le Conseil de sécurité des Nations Unies a été saisi. Dimanche 13 octobre, les Kurdes syriens ont annoncé avoir conclu un accord avec Bachar Al-Assad pour le déploiement de l’armée syrienne près de la frontière avec la Turquie. Ce lundi 14 octobre, cette offensive entre dans son sixième jour.

Un dispositif de sécurisation générale est prévu 

C'est donc une soirée sous haute tension qui se prépare, alors que de nombreux supporters turcs seront présents dans les gradins du stade de France. Le sélectionneur turc Senol Günesh a soutenu l'intervention turque en Syrie, appelant toutefois au calme. "Nous encourageons nos soldats. Mais je suis contre toute sorte de violence", a-t-il lancé lors d'une conférence de presse. 

De quoi encourager les politiques à prendre position. "On ne peut décemment accueillir demain au stade de France ceux qui saluent le massacre de nos alliés Kurdes", a ainsi déploré Jean-Christophe Lagarde, président du parti UDI, sur Twitter. Même son de cloche du côté de Jordan Bardella, vice-président du Rassemblement national. Le numéro deux de Marine Le Pen a notamment fait référence aux sifflements qui avaient accompagné la Marseillaise, en Turquie, en juin dernier. "Le football ne doit pas servir la propagande d'Erdogan : impensable que des joueurs turcs fassent le salut militaire sur notre sol ou que la Marseillaise soit encore sifflée ce soir", a-t-il renchéri. Ainsi, la préfecture de police a prévu un "dispositif de sécurisation générale pour prévenir les troubles à l'ordre public". Dix unités de CRS seront déployées en marge du match, "soit environ 1 000 policiers", comme l'indiquent nos confrères de RMC Sport. Des contrôles d'identité et des inspections de véhicules sont également prévus.

Par Laura C-M

Réagissez à l'actu people
Fil d'infos
People Tweet
  • 09 juil Non Stop People @NonStopPeople
    Enrico Macias donne des nouvelles pour la première fois après sa chute https://t.co/ScxoJxsEQa https://t.co/ff3SAZjpJq
    Détails
  • 09 juil KATY PERRY @katyperry
    I wrote the title track from the album when I was coming through one of the darkest periods of my life and had lost… https://t.co/oK8Aomacl7
    Détails
  • 09 juil KATY PERRY @katyperry
    Step right up! Step right up! 🎪 KP5 is called 🙂 #SMILE 🙂 Listen to the song at midnight local time Friday, July 10… https://t.co/hAyh515hNs
    Détails