• Non Stop People
    est disponible sur
  • Canalsat46
  • Free86
  • Orange84
Sport

Laurent Jalabert : Le commentateur de France 2 s’est-il dopé au cours de sa carrière ?

Laurent Jalabert : Le commentateur de France 2 s’est-il dopé au cours de sa carrière ?
  • A-
  • A+
Partager Google+

Sélectionneur de l’équipe de France sur route puis consultant pour France Télévisions, Laurent Jalabert a connu une carrière de cycliste hors-pair durant les années 1990. Dans un milieu gangréné par des scandales de dopage, l’ancien coureur aurait-il déjà cédé ? Non Stop People vous en dit plus.

Le dopage, un sujet qui a créé au cours des dernières décennies d'innombrables débats dans le monde du cyclisme. Plus grand coureur français des années 90-2000, Laurent Jalabert n'a pas échappé au scandale. En 2013, alors qu'il était déjà à la retraite depuis plusieurs années,  une commission d’enquête sénatoriale a en effet révélé qu'il avait été contrôlé positif à l'EPO sur le Tour de France 1998. De graves accusations qui ne l’empêchent pourtant pas de travailler aujourd'hui comme consultant pour France Télévisions, ce qui étonne toujours Martin Fourcade. Pour rappel, le contrôle incriminant Laurent Jalabert avait été pratiqués rétroactivement en 2004 par l'AFD. Les tests avaient été menés sur un échantillon d’urine et de façon anonyme.

Laurent Jalabert avait refusé le suivi médical

Si Laurent Jalabert avait réagi avec véhémence aux propos de Martin Fourcade, il n'a jamais catégoriquement nié s'être dopé après que le contrôle positif l'incriminant ait été rendu public. D'autres éléments de sa carrière permettent de douter que celui que l'on surnommait "Le Panda" n'ait jamais eu recours au dopage. Laurent Jalabert a par exemple fréquenté plusieurs médecins tombés pour dopage au cours de sa carrière comme le Dr. Eufemanio Fuentes ou le Dr Ferrari, médecin impliqué dans le système de dopage de Lance Armstrong, toujours durant les années 1990. En 1997, le cycliste avait ensuite été autorisé à suivre un traitement contre l’asthme "à des fins thérapeutiques". Traitement plus connu sous le nom de Ventoline. Lors du tour de France de 1998 – en pleine affaire Festina – Laurent Jalabert quittait la course avant de limiter ses apparitions en France. Il contestait ainsi la sévérité des contrôles antidopages. Révolté, Laurent Jalabert refusait ensuite d'être soumis à un suivi médical, habituellement obligatoire pour les coureurs. Résultat, il avait été interdit de participer aux Championnats de France 1999. L’ex-sprinteur, aujourd’hui âgé de 50 ans, n’a jamais révélé s’il avait eu recours, ou non, au dopage.

Par Laura C-M

Réagissez à l'actu people
Fil d'infos
People Tweet
  • 18 oct Non Stop People @NonStopPeople
    Gaël Monfils violemment insulté sur Instagram après une défaite https://t.co/222hd15wNc https://t.co/gKAxngsBzM
    Détails
  • 18 oct Non Stop People @NonStopPeople
    [VIDEO] #Morandinilive Gilles-William Goldnadel : son coup de gueule contre France inter https://t.co/0wHsxqtYsZ https://t.co/QUmPkWn7t0
    Détails
  • 18 oct Non Stop People @NonStopPeople
    Jean Reno contre l'interdiction de la corrida aux mineurs : il se fait lyncher sur Twitter https://t.co/JmUBdHKMoy https://t.co/4NLBME7wKl
    Détails