Sport

Procès Oscar Pistorius : le témoignage de la dernière chance !

Procès Oscar Pistorius : le témoignage de la dernière chance !
© Maxppp
  • A-
  • A+

Le procès Oscar Pistorius a repris après 15 jours de suspension par un témoignage hautement important pour la défense. Le gérant de la résidence, Johan Stander a en effet défendu la thèse de l’ancien athlète qui prétend avoir confondu sa petite-amie Reeva Steenkamp avec un cambrioleur.

Après deux semaines d'interruption, le très mouvementé procès Oscar Pistorius a repris ce lundi 5 mai. Une nouvelle fois chargée en émotion, cette journée a été l'occasion d'entendre l'un des témoins clés de l'affaire curieusement snobé par l'accusation il y a un mois. Pourtant présent dans la longue liste de témoins possibles, Johan Stander gérant de la résidence fortifiée au le drame s'est déroulé, mais surtout première personne contactée par Oscar Pistorius suite au décès de Reeva Steenkamp, avait été ignoré par le procureur Gerrie Nel. Finalement, c'est donc la défense et notamment l'avocat Kenny Oldwadge qui a convoqué Johan Stander à la barre, Barry Roux préférant rester discret.

Au regard du témoignage apporté par le gérant, il se comprend aisément que l'accusation ne souhaitait pas l'appeler à la barre. Johan Stander a en effet plaidé la cause de Pistorius décrivant notamment la chronologie de la scène. Tout d'abord l'appel de l'athlète à 3h18 du matin « Oom (oncle) Johan, s'il te plaît, s'il te plaît, viens chez moi, j'ai tiré sur Reeva, je croyais que c'était un intrus », raconte le témoin qui affirme être entré directement avec sa fille dans la maison d'Oscar Pistorius. « Nous avons vu Oscar Pistorius descendre les escaliers avec Reeva dans ses bras. (...) Oscar Pistorius a eu l'air soulagé quand il nous a vus. Il était en larmes, demandant de l'aide pour emmener sa victime à l'hôpital. Il criait, il pleurait, il priait...L'expression de son visage, une expression de tristesse, une expression de douleur, il pleure, il prie. (...) C'est comme s'il était déchiré... brisé, désespéré, implorant...Il fallait voir comment il implorait Dieu pour qu'elle reste en vie! », a longuement expliqué le gérant de la résidence lui aussi très ému.

Par la suite, nous apprenions notamment qu’Oscar Pistorius était remonté à l’étage rechercher la carte d’identité de Reeva Steenkamp tout en étant accompagné de la fille de Johan Stander qui craignait alors que l’athlète se suicide !

Par la suite Johan Stander a également mis à mal la version de l'un des voisins, le Dr Stipp qui affirmait avoir entendu plusieurs coups de feu après des cris. "Je suis sûr que Stipp (le voisin) m'a dit avoir entendu 4 tirs, le silence, des cris et 4 nouveaux tirs". Le voisin aurait alors confondu tirs d'arme à feu et coups de battes de baseball. Enfin, Johan Stander a donné du grain à moudre à l'équipe de Barry Roux, affirmant que "des policiers, certains en civil" seraient montés à l'étage de la maison de Pistorius. L'une des grandes thèses de la défense de l'athlète étant le non-respect de la scène de crime par les forces de l'ordre. Visiblement peu en forme, le procureur Gerrie Nel a eu quelques difficultés à contrer le témoignage de Johan Stander. Le responsable de l'accusation a alors rappelé sa thèse de la dispute qui a mal tourné.

Par Non Stop People TV

Réagissez à l'actu people
Fil d'infos
People Tweet
  • 04 déc Paris Hilton @ParisHilton

    #Mood ✨🦄✨ https://t.co/9iB223FONu

    Détails
  • 04 déc Bruno Mars @BrunoMars

    Saturday https://t.co/2W5vQSTKGZ

    Détails
  • 04 déc Kev Adams @kevadamsss

    RT @uniFrance: + grosse sortie pour un film en FR en #Chine, @AladinLeFilm cumule 2,3 M€ de recettes en 10j (= 600.000 entrées) @PatheIntsa…

    Détails