• Non Stop People
    est disponible sur
  • Canalsat46
  • Free86
  • Orange84
Sport

Racisme en Italie: Paul Pogba n’était pas visé

Racisme en Italie: Paul Pogba n’était pas visé
© Maxppp
  • A-
  • A+

Contrairement à ce qu’affirment plusieurs médias français, Paul Pogba n’était pas visé par les commentaires racistes de Carlo Tavecchio, candidat à la présidence de la Fédération italienne de football. Ce dernier a utilisé l’expression « Opti Pobà », ne faisant aucune référence à Paul Pogba.

Les médias français sont montés sur leurs grands chevaux, ces dernières heures, accusant Carlo Tavecchio de s’en prendre directement au joueur français Paul Pogba. Si le candidat à la présidence de la fédération italienne de football a bien dérapé, il n’a jamais fait référence à l’international français. Et c’est le site internet « Calciomio » qui explique d’où vient la confusion : « Tavecchio a utilisé le nom “Opti Pobà” comme il aurait pu dire “Kirikou” ou “Banania”. Une terminologie à caractère raciste, honteuse et condamnable on le rappelle, mais qui ne visait pas le milieu de terrain français. » Lorsqu’il parle de la présence des joueurs étrangers en Serie A, le championnat italien, Carlo Tavecchio dit : « En Italie Opti Pobà, qui avant mangeait des bananes, vient et est titulaire à la Lazio. » Paul Pogba évolue à la Juventus Turin… Carlo Tavecchio souhaitait dénoncer le grand nombre de joueurs étrangers dans le Calcio.

« OPTI POBA, QUI AVANT MANGEAIT DES BANANES, VIENT ET EST TITULAIRE À LA LAZIO »

A 21 ans, Paul Pogba vient d’être élu meilleur jeune joueur de la Coupe du monde de football au Brésil. S’il a déjà été victime de cris de singe lors d’un match Inter Milan-Juventus Turin, le milieu de terrain français n’était cette fois pas directement visé par Carlo Tavecchio. Après le tollé provoqué par ses propos, le candidat à la présidence de la fédération italienne s’est expliqué : « J'accepte toutes les critiques mais pas l'accusation de raciste parce que toute ma vie témoigne du contraire. » En Italie, cette phrase a entraîné de nombreuses critiques, notamment celles de Debora Serracchiani, vice-secrétaire du Parti démocrate : « Les mots de Tavecchio sont la photographie de ce que nous ne pouvions plus nous permettre. » Plusieurs personnalités politiques transalpines ont même demandé à Carlo Tavecchio de retirer sa candidature à la suite de ce dérapage. Un sérieux couac qui pourrait donc coûter cher à celui qui était annoncé favori pour cette élection, qui aura lieu le 11 août prochain.

Par Simon Bardet

Réagissez à l'actu people
Fil d'infos
People Tweet
  • 17 aoû Justin Bieber @justinbieber
    30 MINUTES #Friends
    Détails
  • 17 aoû Cyril Hanouna @Cyrilhanouna
    RT @AssosEmma: Merci @Cyrilhanouna Emma a passé vraiment un séjour chez toi formidable elle en reviens avec des étoiles plein les yeux mome…
    Détails
  • 17 aoû Non Stop People @NonStopPeople
    .@PierreMenes donne les raisons de sa participation à #TMP https://t.co/T6TxjJhy5i https://t.co/vVKeknVweB
    Détails