• Non Stop People
    est disponible sur
  • Canalsat46
  • Free86
  • Orange84
Sport

Tour de France : Donald Trump a voulu concurrencer la Grande Boucle avec sa propre course

Tour de France : Donald Trump a voulu concurrencer la Grande Boucle avec sa propre course
  • A-
  • A+
Partager Google+

Chaque année, le Tour de France soulève les foules un peu partout dans l'Hexagone. De quoi inspirer certains. Il y a quelques années, bien avant d'être président des Etats-Unis, Donald Trump avait lui aussi voulu lancer sa course de vélo. Non Stop People vous en dit davantage.

Dans les années 80, les Américains s'intéressent davantage au BMX qu'au cyclisme plus traditionnel qui fait alors déjà battre le cœur des Français, notamment lors du mythique Tour de France, organisé pour la première fois en 1903. Bien sûr, il y a eu plusieurs athlètes américains qui ont su tirer leur épingle du jeu dans l'Hexagone, notamment Greg Lemond, premier Américain à remporter la Grande Boucle en 1986. De quoi donner des idées à certains, comme Donald Trump. À l'époque, le milliardaire alors âgé de 43 ans, est contacté pour parrainer un évènement tout nouveau outre-Atlantique : une course de vélo à étapes. Mais s'il se montre d'abord réticent, les flatteries et autres faveurs des organisateurs – qui lui ont proposé de prêter son nom à la course – ont très vite raison de ces quelques réticences. 

Un Tour à l'américaine

Et comme le futur président des Etats-Unis (alors encore magnat de l'immobilier) ne fait rien à moitié, il finance la moitié du budget de la course, et rêve déjà de détrôner le mythique Tour de France. Rien n'est trop beau ni trop gros pour Donald Trump. Le show s'organise sur les fondamentaux du divertissement américain, avec des pom pom girls et autres spectacles pour le public. Du côté du peloton, certains grands noms du cyclisme, comme Greg Lemond, participent à la première édition qui a lieu le 5 mai 1989, au départ de la ville d'Albany. Un parcours de dix étapes qui traverse la côte Est des Etats-Unis, et qui, là encore, est une vitrine visant à montrer la puissance de Donald Trump et de son empire immobilier. Très vite, Éric Vanderaerden tire son épingle du jeu, sortant vainqueur de quatre des sept premières étapes. Sauf qu'une erreur d'organisation lui est fatale, et c'est finalement Dag Otto Lauritzen qui l'emporte. Beaucoup y voient là un "complot" savamment pensé par les organisateurs, qui se seraient arrangés pour faire gagner un coureur d'une marque américaine. Après une deuxième édition de l'incroyable Tour de Trump l'année suivante, le magnat de l'immobilier, en proie à des problèmes financiers, abandonne le projet. C'était bien essayé…

Par Sarah Mannaa

Réagissez à l'actu people
Fil d'infos
People Tweet
  • 11 déc Paris Hilton @ParisHilton
    Be a Rainbow 🌈 https://t.co/PlUvxBy27a
    Détails
  • 11 déc Non Stop People @NonStopPeople
    Les 12 coups de midi : Camille atteinte d’un cancer, Cyril Hanouna lui tend la main https://t.co/WHGb8kdLGJ https://t.co/f4OYM5Unst
    Détails
  • 11 déc Non Stop People @NonStopPeople
    Elie Semoun violemment insulté par Renaud : il raconte sa mésaventure https://t.co/Vv4WNnXX7M https://t.co/m2PVWKtaak
    Détails