• Non Stop People
    est disponible sur
  • Canalsat46
  • Free86
  • Orange84
Sport

Violences sexuelles dans le patinage : Pourquoi Didier Gailhaguet refuse de démissionner

Violences sexuelles dans le patinage : Pourquoi Didier Gailhaguet refuse de démissionner
(c) /MAXPPP
  • A-
  • A+
Partager Google+

Didier Gailhaguet était l’invité de "C à Vous" ce jeudi 6 février. Il est revenu sur l’affaire qui secoue le milieu du patinage depuis une semaine mais a maintenu sa position qui est la même depuis le début : il refuse de démissionner. Non Stop People vous en dit plus.

L’affaire fait grand bruit depuis une semaine. Les révélations faites par Sarah Abitbol dans son livre "Un si long silence" aux éditions Plon. L'ex-patineuse y accuse de viol son ancien entraîneur, Gilles Beyer. À la suite de cette révélation, le principal intéressé a reconnu avoir eu des "relations inappropriées" avec son élève. Ce mercredi 5 février, Didier Gailhaguet a donné une conférence de presse pour "rétablir une stricte vérité". Le lendemain, jeudi 6 février, il était sur le plateau de l’émission "C à Vous" pour se défendre.

Démissionner serait un aveu de culpabilité

Sarah Abitbol, Nathalie Pechalat, Gwendel Peizerat mais aussi Philippe Candeloro ou encore Roxana Maracineanu la ministre des Sports. Depuis qu’a éclatée l’affaire Sarah Abitbol, ils demandent la démission du président de la Fédération des sports de glace, Didier Gailhaguet. "Je suis conscient de la gravité de la situation. La première chose que j'ai souhaité faire comprendre à tout le monde, c'est que logiquement c'est après avoir fait une enquête qu'on détermine les coupables ou les culpabilités. Là, on désigne un coupable et ensuite on dit je vais mettre en place une enquête." Pour le président de la Fédération, ces accusations ne sont pas suffisantes et surtout pas assez étayées. "Vous faites quand vous ne connaissez pas les faits si ce n’est il y a une semaine et demi pour protéger des gens ?", interroge Didier Gailhaguet.

Démissionner, serait comme faire un geste envers les victimes, "un signal fort", comme le dit l’animatrice Anne-Elisabeth Lemoine. Mais le président de la Fédération en fait une toute autre interprétation. "Un signe fort qui consisterait à dire que Mme la Ministre souhaite ma démission comme je suis coupable je pars." "Ce serait un aveu de culpabilité de démissionner ?", lui demande l’animatrice de "C à Vous". "Mais complètement", assure Didier Gailhaguet. "Que quatre jeunes filles ont été meurtries par quelques salauds qui ont commis l'irréparable c’est ce qui me touche. Ensuite, faire considérer à la France que notre fédération est un ramassis de pervers sexuels alors que ce sont des licenciés, des clubs avec des présidents respectables […] Tout ceci est sali et moi je dois partir et cautionner ça ? Mais de qui se moque-t-on ?", conclut-il.

Par Mélanie C.

Réagissez à l'actu people
Fil d'infos
People Tweet
  • 17 fév Non Stop People @NonStopPeople
    RT @Mister12points: À tout à l’heure dans #LeDebriefNSP sur @NonStopPeople ! #Eurovision https://t.co/XgyBzgjgKn
    Détails
  • 17 fév Shakira @shakira
    RT @HBOLatino: Still on that @shakira high y quiere más??? 🙌🏽 You can catch her El Dorado World Tour on HBO NOW...de nada 😉 #ShakiraHBO htt…
    Détails
  • 17 fév Shakira @shakira
    RT @EFEnoticias: #EFETV | La champeta vive su momento dorado de la mano de @Shakira. Ahora, esta música caribeña quiere ganar el mundo Te…
    Détails