• Non Stop People
    est disponible sur
  • Canalsat46
  • Free86
  • Orange84
Sport

Violences sexuelles : Le président du club de foot d'Angers placé en garde à vue

Violences sexuelles : Le président du club de foot d'Angers placé en garde à vue
(c) /MAXPPP
  • A-
  • A+
Partager Google+

Nouveau scandale sexuel en vue dans le milieu du sport. Le président d’un club de Ligue 1 est accusé d’agressions sexuelles. Non Stop People vous en dit plus.

Ce mercredi 5 février, on apprend que le président du club d'Angers, un club de milieu de tableau de Ligue 1, est accusé d’agressions sexuelles. Selon nos confrères de RMC, une plainte pour agressions sexuelles le visant a été déposée en janvier. Les faits remonteraient à novembre 2019. C’est une salariée du club qui l’accuse formellement. Une enquête préliminaire pour agressions sexuelles aggravées et harcèlement sexuel a été ouverte. Les enquêteurs auraient déjà identifiés deux autres victimes potentielles. Toujours selon RMC, le président utilisait la même méthode sur toutes ses victimes : il se collerait à elles puis leur toucherait les fesses, les seins et leurs parties intimes sans leur consentement. Les jeunes femmes âgées de 25 à 30 ans décrivent des scènes "très intimidantes". Dans sa région, c’est un chef d’entreprise en vue. Le club du SCO d'Angers confirme dans un communiqué que son président a été placé en garde à vue ce mercredi 5 février après avoir répondu à une convocation des policiers. "Saïd Chabane conteste formellement toutes les allégations portées contre lui et apportera à la Justice tous les éléments permettant de rétablir la vérité et de préserver son honneur. Déterminé à voir reconnaître son innocence, il est confiant dans l’issue de l’enquête à laquelle il coopère totalement", peut-on lire dans le communiqué.

Des sportifs de haut niveau écrivent une tribune contre les agressions

Cette nouvelle affaire d’agressions fait suite à une série de révélations qui touche tous les sports. Après l’ex-joueuse de tennis Isabelle Demongeot qui avait accusé son ex-entraineur Régis de Camaret de l’avoir violée pendant neuf ans, c’est la patineuse Sarah Abitbol qui est sortie du silence pour accuser à son tour son ex-entraîneur d’agressions sexuelles. Mardi 4 février, des sportifs de haut niveau ont signé une tribune contre les violences sexuelles publiée par nos confrères du Parisien. "Nous, athlètes français de haut niveau, nous nous sentons révoltés. Révoltés, mais malheureusement pas si étonnés que ça…", écrivent-ils. Puis ils expriment leur soutien aux victimes et avouent à quel point ils se sentent responsables de ne pas avoir agi à temps.

Par Mélanie C.

Réagissez à l'actu people
Fil d'infos
People Tweet
  • 21 Jan ParisHilton.eth @ParisHilton
    RT @crypto888crypto: What are you manifesting this year? 🌌✨
    Détails
  • 21 Jan ParisHilton.eth @ParisHilton
    My new #Sliving merch line is now available @Roblox ✨💕❤️ Can’t wait to see you in your new looks ✨💕 https://t.co/fDZMmfYzQM
    Détails
  • 21 Jan ParisHilton.eth @ParisHilton
    RT @MatthewLovat0: What time is it in paris right now? 🤔💭
    Détails